×
Accueil > Vidéos > Helmut Newton, voyeur ou féministe ?

Helmut Newton, voyeur ou féministe ?

access_time 00:02:53

Helmut newton, voyeur ou féministe ?sylvia gobbel, sa muse, témoigne.interview sylvia gobbel (mannequin & muse) :il était voyeur parce que chaque photographe derrière son objectif est voyeur.que ce soit un caméraman ou un photographe, il est voyeur, bien sûr, mais il n'y avait rien de malsain.j'ai vu des émissions où helmut newton se faisait presque insulter. je me rappelle plus de cette fameuse féministe à l'époque, mais elle n'avait rien compris.pour moi, c'était un féministe parce que quand il disait qu'il aimait les femmes, il aimait justement les femmes pour la qualité, la qualité de force.newton il reflétait aussi et toujours son temps dans les années 70, c'était un peu ça, c'était une époque provoc.c'étaient les premiers nus qui ont été montrées dans un vogue, le vogue français.donc j'avais un peu fait scandale.les féministes ont crié quelle horreur !c'est abuser des femmes, etc.sauf qu'elles n'ont peut-être pas compris l'esprit de newton. parce qu'en fait, les femmes, là ne sont pas du tout abusées, on a décidé qu'on allait poser nue. et d'ailleurs, quand vous regardez bien ces femmes-là, aucune ne regarde l'objectif elles regardent au-dessus de la caméra, elles regardent droit devant elles, elles connaissent leur chemin, ce n'est pas l'homme qui va leur montrer le chemin.il n'y a aucun désir dans ces photos-là, ni de la femme, ni de la part de mannequins, ni de la part des photographes. on est même assez froide. on a fait aussi assis. assis, on voit tout de suite, ça a moins de force parce qu'on est immobile quand on est dans le mouvement, la photo, elle, était quand même plus marquante.je connaissais les photos de newton, de charlotte rampling nue, assise sur une table, et je n’ai jamais vu des photos d'une femme nue aussi belle.j'ai dit si newton fait ça, moi je dis oui, je fais du nu comme ça.ce n’est pas du nu d'un objet sexuel pour les hommes, mais ça, c'est du nu où la femme est dominante où la femme décide, elle décide, donc c'est du nu, où vous sentez plus comme une déesse, que comme un objet. il n'aimait pas trop les femmes objets, les femmes enfants où les femmes qui s'appuyaient, qui avaient besoin d'une épaule pour s'appuyer sur un homme.non, non. newton aimait les femmes où les hommes pouvaient venir s'appuyer sur leurs épaules et c'était ça qu'il voulait représenter parce que c'est ce qu'il faisait avec son épouse.c'est lui qui s'appuyait sur elle, et pas le contraire. je ne pense pas qu'il serait encore en train de photographier des femmes aujourd'hui.en fait, il a tout fait.sortie en salle le 14 juillet en francemusique libre de droit : kaleidoscope by anbr artlist