×
Accueil > Vidéos > Alessandro Sartori nous reçoit à distance dans le show room milanais d'Ermenegildo Zegna !

Alessandro Sartori nous reçoit à distance dans le show room milanais d'Ermenegildo Zegna !

access_time 00:04:00

Un film tourné en extérieur et en intérieur pour une collection qui propose un vestiaire mettant en avant une nouvelle approche des matières traditionnelles travaillées avec légèreté et fluidité.interview alessandro sartori :on a décidé dès septembre d’aller plus loin dans notre expérience phygitale et de produire un film de mode. on a ajouté dans le récit, cette idée de l’intérieur et de l’extérieur, qui se heurtent à une nouvelle esthétique, dans laquelle les vêtements pourraient être facilement portés par différentes générations ou par des femmes. l’approche doit être plus moderne, plus modulable, plus flexible. c’est l’état d’esprit de la collection. ainsi, vous avez des vêtements très intéressants, avec une génération de tissu qui vous donne la fluidité pour bouger. de ce fait, la construction, qui est très fluide, sans couture dans les manches pour de nombreux vêtements, est entièrement déconstruite.donc à l’intérieur, on n’a pas de doublure, on n’a pas de toile, ni de consolidation, on n’a pas de rembourrage. par conséquent, le tissu et le design sont au centre avec ce type de construction. c’est également très intéressant car cela se fait dans les laines les plus classiques, on en a aussi beaucoup. aucune couture vue ici. une coupe plus large pourrait être très bien pour une femme aussi, sur une taille plus petite. et la poche a une solution très intéressante comme plusieurs autres vêtements de la collection.il y a donc une entaille ici. vous entrez et vous pouvez aller dans l’autre poche. ce qu’on voulait faire c’est utiliser la même technique pour le jersey, et l’utiliser pour la flanelle, alors cela apporte une sensation de flanelle, un look hivernal qui peut être plus clair, plus foncé, vert ou gris. mais, c’est encore une fois, fait 100% en jersey, donc entièrement élastique. avec ça, vous pouvez faire des pantalons, des vestes. les vêtements hybrides deviennent également très importants dans cette collection, on mixe donc la maille à des chemises, ou à des vestes où à des pulls.la fluidité et la légèreté sont au centre de la collection. voilà le sac qui le représente mieux. c’est une pochette, alors vous la portez comme ça, c’est très léger, et subtil et c’est très agréable. mais si vous voulez y transporter des documents, vous faites comme ça et cela devient un sac classique pour homme.on a de la chance chez zegna parce qu’on se fournit principalement en interne, on a donc les tissus et les artisans dans les ateliers. mais on ne produit pas tout en interne, honnêtement. on achète en externe aussi, et on constate les difficultés d’un système qui est sans oxygène depuis près d’un an. dans un mois, ça fera un an. le souci est la précarité des artisans et leurs familles parce que c’est vraiment l’aspect le plus important de l’artisanat italien.c’est donc un moment difficile et on souhaite le plus que possible soutenir nos fournisseurs.musique issue du défilé