P La mode reste le secteur le plus touché par la contrefaçon et Internet n'arrange rien

Pas moins de 37 % des Français auraient déjà acheté sans le savoir des produits contrefaits. Une proportion qui grimpe à 43 % chez les 15-18 ans. Internet serait le troisième lieu d’achat pour les faux, derrière les marchés et les ventes à la sauvette. C’est ce qu’indique l’Union des Fabricants (Unifab) qui a interrogé avec l'Ifop un millier de consommateurs sur leur perception et leur expérience des contrefaçons en avril dernier via un questionnaire en ligne.


Les articles de sport figurent en bonne place parmi les biens contrefaits les plus achetés par les 15-18 ans - Shutterstock

Si le manque à gagner causé par les faux aurait reculé dans de nombreux secteurs, il n’en serait rien pour l’habillement, les accessoires et les cosmétiques.

P Ce contenu est réservé aux abonnés Premium. Merci de vous connecter ou de vous inscrire pour y accéder.

Devenez membre Premium
CosmétiquesMode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER