×
Auteur :
Publié le
19 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Digel France progresse grâce au retail

Auteur :
Publié le
19 févr. 2014

Digel a vu en 2013 son chiffre d’affaires total augmenter de 4 % à 84 millions d'euros, dont 60 % réalisés en dehors de ses frontières. Pour Jochen Digel, membre du directoire de l'entreprise familiale, au vu de la situation du marché de la mode, cette progression à un chiffre est très satisfaisante.

Le spécialiste allemand de la mode masculine mise sur les surfaces monomarques pour poursuivre son développement en Europe de l’Ouest. En Allemagne, Digel n'a actuellement qu'une seule succursale mais quatre ouvertures devraient avoir lieu en 2014 dont deux très prochainement à Neunkirchen, près de la frontière française, et à Neuss, près de Düsseldorf. Les surfaces seront respectivement de 228 et de 258 mètres carrés.

Digel a participé avec sa marque jeune Move pour la première fois au Bread & Butter.


De son côté, la filiale française, fondée en 2008 et qui a vu son activité wholesale rester stable à environ 11 millions, cherche à ouvrir une première succursale dans le pays et ce à Strasbourg. Il faut dire que les bureaux de Digel France sont situés à Entzheim, à quelques kilomètres de la capitale alsacienne.

En attendant, elle a ouvert en 2013 son premier magasin en commission-affiliation. Situé à Chambéry, il s’étend sur 110 mètres carrés. En septembre, à Talange, le troisième outlet de l’Hexagone a été inauguré, après ceux de Roppenheim et de Nailloux. Près de Metz, la marque dispose de 354 mètres carrés.

A ces inaugurations vient s’ajouter le développement de corners dans le réseau des Galeries Lafayette. Sous peu, Digel s’implantera dans les grands magasins de Strasbourg, de Rosny et de Perpignan, portant à 13 le nombre de corners dans le réseau.

Un développement physique avant l'implantation du e-commerce en France, probablement en 2015.

Philippe Célény, directeur de la filiale française, qui travaille avec 550 multimarques, rappelle que la France est le deuxième marché de la marque, après l’Allemagne donc et devant la Russie, la Suisse et la Belgique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com