×
Par
Les echos
Publié le
5 janv. 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel, Vuitton, Prada, Burberry et Gucci obtiennent une condamnation pour contrefaçon en Chine

Par
Les echos
Publié le
5 janv. 2006

Les cinq grands fabricants occidentaux de produits de luxe qui avaient déposé plainte contre l'un des gérants du Marché de la soie à Pékin - haut lieu de la contrefaçon de la capitale chinoise - et contre plusieurs revendeurs, ont partiellement obtenu gain de cause.

Chanel, Vuitton, Prada, Burberry et Gucci avaient demandé l'équivalent de 200.000 dollars ; ils n'en recevront que 13.000. Mais la décision qui vient d'être rendue par le tribunal civil pékinois est emblématique d'une certaine volonté des autorités.

La Chine veut faire preuve de bonne volonté en matière de protection de la propriété intellectuelle. Après avoir construit en moins de vingt ans un droit en la matière, elle a publié il y a quelques mois un livre blanc où elle tente de souligner les progrès réalisés.

Les réseaux de la contrefaçon existent mais le pari du pays est aussi, dorénavant, d'encourager l'innovation et la création. Selon les sources, la contrefaçon représenterait, en Chine, entre 10% et 30% de la production industrielle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Les Echos