×
Par
Reuters
Publié le
13 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Burberry : un premier trimestre difficile pour les ventes du Britannique

Par
Reuters
Publié le
13 juil. 2016

Le Britannique Burberry a publié des ventes en recul de 3 % (sur une base comparable) pour le premier trimestre de son exercice, dans un environnement qualifié de « difficile ». Cette performance souligne l'importance de la tâche qui attendra Marco Gobbetti lorsqu'il prendra la suite de Christopher Bailey, dans le courant de l'an prochain.


Burberry - © PixelFormula


Une contribution positive à hauteur de 3 % liée à l'ouverture de nouveaux magasins explique que les ventes soient ressorties à un niveau stable, soit 423 millions de livres (506,3 millions d'euros), et un peu au-dessus des attentes des analystes.

Burberry a bénéficié de la baisse de la livre, liée à la décision britannique de quitter l'Union européenne. Le groupe a annoncé que son résultat retraité pour l'ensemble de l'exercice serait augmenté à hauteur de 90 millions de livres (107,7 millions d'euros) si les taux de change restent à leur niveau actuel, contre une estimation précédente faisant état d'une progression de 50 millions de livres (59,9 millions d'euros).

Burberry a annoncé lundi dernier la nomination de Marco Gobbetti, le patron italien de la griffe Céline, du groupe LVMH. Christopher Bailey occupera alors le poste de président et gardera ses fonctions créatives.

La griffe fait face à des difficultés face à un contexte difficile en Chine continentale et à Hong Kong, mais aussi en raison des attaques terroristes à Paris et Bruxelles.

Le groupe a précisé que les ventes en comparable sont ressorties en baisse au cours du trimestre sur l'ensemble des régions et que « l'environnement extérieur reste difficile alors que la pression sur les coûts persiste ».

La griffe avait par ailleurs précisé en mai dernier que le résultat devrait ressortir dans le bas de la fourchette estimée alors, qui était de 375 à 449 millions de livres.

En raison des risques de change, les analystes prévoyaient pour leur part un résultat ajusté avant impôts de 410 millions de livres, ce avant la publication des informations de ce mercredi.

Lundi, l'action a atteint son niveau le plus haut depuis 12 semaines, en raison des changements annoncés au niveau de la direction, tout en restant 25 % en dessous du niveau d'il y a un an.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.