×

Voodoo : une reprise partielle du réseau de l’enseigne par Bruno Saint Hilaire

Publié le
today 10 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En redressement judiciaire depuis mars 2018, les sociétés roannaises Gil’B et Voodoo, abritées au sein du groupe Gil’B, connaissent désormais leur sort. Le 4 décembre, le tribunal de commerce de Roanne a prononcé la liquidation de l’entité Gil’B (activité de confection, de distribution et de private label) et a dans le même temps validé une reprise d’actifs pour son enseigne de mode Voodoo, portant uniquement sur son réseau. Une information de la presse locale confirmée par une source judiciaire à FashionNetwork.com


La marque cible les femmes de 40 à 60 ans - Voodoo


La marque de prêt-à-porter haut de gamme Bruno Saint Hilaire a ainsi repris deux des neuf salariés de Voodoo, de même que sept magasins. L’entreprise toulousaine, dont le fond Activa a cédé la totalité du capital à ses dirigeants en 2017, a dans ce cadre l’intention d’étoffer son réseau à l’enseigne en France, surtout dans les villes moyennes. Le parc de Voodoo, qui compte 35 adresses incluant succursales et affiliés, se concentre effectivement sur ce type d’agglomérations.

"Notre développement passe par l'ouverture de magasins dans les petites et moyennes villes où notre distribution multimarque s'est arrêtée, dans un contexte de relance de ces coeurs de ville, nous indique le PDG d Bruno Saint Hilaire, Fabrice Dorr. Nous allons basculer les magasins Voodoo sous notre marque le plus vite possible, après y avoir effectué des travaux et recruté du personnel". Bruno Saint Hilaire, qui a généré 18 millions d’euros en 2017, s’appuie pour l’heure sur un réseau de 12 boutiques monomarques et 650 revendeurs multimarques.

Durant la procédure judiciaire, le quotidien Le Progrès détaille en outre qu’une offre globale avait été déposée par le groupe de mode clermontois Women Dept, portant sur neuf des 35 salariés de Gil’B et quatre des neuf emplois de Voodoo. Mais celle-ci a été déclarée non conforme par le tribunal.

Créée en 1987 à l’origine sur le segment du surfwear et du sportswear, la marque Voodoo s’est concentrée sur le prêt-à-porter femme à partir de 2007. Cinq ans plus tard, elle a fait face à un dépôt de bilan : c’est à ce moment que Xavier Ferry, président de l’entreprise Gil’B, a acquis la marque et son réseau à son propriétaire d’alors, la Compagnie Cévenole. La marque de Voodoo pourrait encore faire l'objet d'un intérêt de dernière minute auprès du tribunal de commerce.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com