VF corp, réorganisé, enregistre une croissance à deux chiffres

Vans, The North Face et Timberland sont les étoiles du géant américain de l'habillement, VF Corporation basé à Greensboro, en Caroline du Nord. Mais le groupe a aussi procédé à l'acquisition de nouvelles marques ces derniers mois. Les rachats de Williamson-Dickie, Icebreaker et Altra lui permettent d'annoncer un chiffre d’affaires en hausse de 23 % au premier trimestre 2018/19 ou 21 % à taux de change constants, surpassant les estimations de Wall Street.


La marque Vans, propriété de VF Corp, affiche un chiffre d’affaires en hausse de 35 % au premier semestre 2018/19 - Instagram: @vans

Les ventes nettes pour le trimestre, clôturé le 30 juin 2018, atteignent donc les 2,788 milliards de dollars (2,39 milliards d’euros). Williamson-Dickie, Icebreaker et Altra comptent déjà pour 249 millions de dollars (213 millions d’euros). En excluant le volume d'affaires réalisé par ces trois marques, les ventes nettes du groupe augmentent de 12 %, ou 10 % à taux de change constants.

VF a fait l’acquisition de Williamson-Dickie, Icebreaker et Altra au premier trimestre, mais a cédé Nautica à Authentic Brands Group et s’est ainsi défait de son activité de licence. La compagnie, dirigée par Steve Rendle, compte en effet placer l’activewear et l’outdoor au cœur de son activité. Elle a pour cela complètement revu la segmentation de son portfolio de marques.

Dans le détail, le groupe est à présent segmenté en quatre pôles. L'Outdoor inclut The North Face, Timberland, Smartwool (qui est depuis quelques semaines dirigée par Jennifer McLaren, l'ancienne directrice financière), la marque d'outdoor néozélandaise Icebreaker et le spécialiste de la chaussure de running Altra.

Le volet Active est mené par Vans mais comprend aussi Napapijri et Eastpak ainsi que Reef ou encore Kipling, Jansport et Eagle Creek. Le groupe a décider de développer une activité autour du vêtement et de la chaussure de travail. Ainsi le segment Work comprend Dickies, Bulwark, Re Kap, Timberland Pro, Wrangler Riggs, Walls, Terra, Kodiak et Horace Small. Enfin, le volet Jeans comprend Wrangler (sans le côté workwear), Lee et Rock&Republic.

Sur les marques phares, Vans reste toujours la locomotive du groupe avec une progression de 32% de ses ventes sur le trimestre à taux de change constant. The North Face est en hausse de 8%, alors que Timberland accuse un repli de - 1% à taux de change constant. Côté jeans, Wrangler, qui bénéficie d'une modernisation de son offre, affiche +5% alors que Lee subit un recul d'1%.
 
Les ventes internationales du groupe sont en hausse de 27 %, grâce aux belles performances de la Chine avec + 45 % (35 % à taux de change constants). Par canal de vente, la vente directe au consommateur (+ 22 %) et le digital (+ 54 %) se distinguent. Le résultat d’exploitation sur le trimestre atteint les 231 millions de dollars (197,5 millions d’euros), soit + 45 % par rapport à la même période l’an dernier. Le revenu net atteint les 160 millions de dollars (137 millions d’euros).
 
Grâce à ces résultats très encourageants au premier trimestre, VF a revu à la hausse toutes ses prévisions annuelles pour l’exercice fiscal 2019. Le chiffre d’affaires réajusté devrait maintenant atteindre 13,6 à 13,7 milliards de dollars (11,6 à 11,7 milliards d’euros), contre les 13,45 à 13,55 milliards de dollars (11,5 à 11,6 milliards d’euros) estimés auparavant.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER