×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

The RealReal accuse une perte de 43 millions de dollars au troisième trimestre

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 nov. 2020

Le site de revente de produits de luxe The RealReal, basé à San Francisco aux États-Unis, a annoncé lundi une perte nette de 43,3 millions de dollars (36,7 millions d'euros, soit 0,49 dollar par action) au troisième trimestre, les revenus de la vente directe n'ayant pas suffi à compenser la baisse des recettes du dépôt-vente et des services proposés par la plateforme. À la même période de l'exercice précédent, The RealReal avait essuyé une perte de 25,3 millions de dollars (21,4 millions d'euros, soit 0,30 dollar par action).


The RealReal accuse une perte de 43 millions de dollars au troisième trimestre - Instagram: @therealreal


Au cours du troisième trimestre, qui a pris fin le 30 septembre dernier, les revenus totaux de la plateforme ont atteint 78,1 millions de dollars (66,2 millions d'euros), en hausse de 16% par rapport au deuxième trimestre, mais en baisse de 4% par rapport aux 81,5 millions de dollars (69,1 millions d'euros) engrangés par The RealReal au cours de la période de l'exercice précédent.

Les recettes du dépôt-vente et des services ont atteint 64,4 millions de dollars (54,6 millions d'euros) au cours du trimestre, en baisse de 7% par rapport aux 69,2 millions de dollars réunis à la même période de l'exercice 2019, tandis que les recettes de la vente directe ont atteint 13,6 millions de dollars (11,5 millions d'euros), en hausse de 11%. Par rapport au deuxième trimestre, les recettes des services et du dépôt-vente ont augmenté de 15%, et les revenus directs ont bondi de 25%.

Dans l'ensemble, le volume brut des marchandises de la société a diminué de 3% au troisième trimestre par rapport à la même période de l'exercice précédent, pour atteindre 245,4 millions de dollars (207,9 millions d'euros), malgré une progression de 17% par rapport au deuxième trimestre.

"L'amélioration des tendances à New York et Los Angeles, la dynamique suscitée par notre service de rendez-vous virtuels et la solidité de notre programme The RealReal B2B ont amélioré notre capacité à nous approvisionner au troisième trimestre, et ont contribué à faire progresser le volume brut des marchandises entre le deuxième et troisième trimestres", se félicite Julie Wainwright, la PDG de The RealReal, dans un communiqué. "Nous sommes satisfaits de notre performance en termes de valeur brute des marchandises au troisième trimestre, malgré le déclin par rapport au dernier exercice, et la prolongation des difficultés liées à la crise sanitaire".
 
Depuis le début de l'exercice, les recettes totales de The RealReal s'élèvent à 213,7 millions de dollars (181,2 millions d'euros), en baisse de 5% par rapport aux 224,3 millions de dollars (190,2 millions d'euros) engrangés au cours de la même période de l'exercice 2019. Un déclin qui reflète la baisse de 4% des recettes de dépôt-vente et de services, qui ont atteint 176,6 millions de dollars, et la baisse de 6% des revenus directes, qui ont atteint 37,1 millions de dollars.

Depuis le début de l'exercice, la perte nette de l'entreprise a atteint 124,5 millions de dollars (105,6 millions d'euros, soit 1,43 dollar par action), contre une perte de 78,7 millions de dollars (66,7 millions d'euros, soit 2,28 dollar par action) au cours des neuf premiers mois de l'exercice précédent.

En raison des incertitudes concernant l'évolution de la pandémie de Covid-19, The RealReal n'a pas fourni de perspectives financières. Ce qui n'empêche pas Julie Wainwright d'adopter un ton optimiste pour présenter les grandes orientations de l'entreprise.

"Nous sommes très concentrés sur les changements opérationnels et les investissements stratégiques qui nous permettront de faire de The RealReal une société plus solide et plus souple au sortir de la pandémie, et nous sommes prêts à tirer le meilleur profit des grandes opportunités qui se présentent à nous sur le marché de la revente de produits de luxe".

Fin septembre, The RealReal a annoncé un partenariat avec Gucci : la plateforme américaine a lancé une boutique en ligne consacrée exclusivement aux articles d'occasion de la marque de luxe italienne.

Depuis, la société a également ouvert un magasin physique à Chicago, le plus grand de son parc, qui comprend également deux magasins à New York, un à Los Angeles et un autre à San Francisco, ainsi que dix bureaux de dépôt-vente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com