×
Publié le
20 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP: l'option privilégiée par les créanciers

Publié le
20 sept. 2021

Plus qu'un passage dans l'automne, ce 21 septembre 2021 pourrait bien être une date clé dans l'histoire du groupe SMCP. C'est en effet ce mardi, que le propriétaire de la maison-mère de Sandro, Maje, Claudie Pierlot et De Fursac, la société luxembourgeoise European Topsoho, filiale du géant chinois Shandong Ruyi, doit rembourser 250 millions d'euros d'obligations émises en 2018.


Maje



Sauf que, sauf retournement de situation, le mastodonte chinois du textile est en grandes difficultés financières et ne devrait pas remplir son engagement. Dans ce cadre, ses créanciers (Anchorage Capital, Carlyle Group, la structure française Boussard & Gavaudan et enfin le mastodonte américain de la gestion d'actifs Blackrock), vont pouvoir demander 37% des parts, selon l'accord signé il y a trois ans. Ils peuvent même faire jouer une clause qui leur permettrait d'obtenir 53% des parts de SMCP, soit l'intégralité des parts détenues par European Topsoho.

Toutefois, selon une source proche du dossier consultée par FashionNetwork.com: "la dette peut-être remboursée jusqu'à demain. Puis, il y a un délai de grâce de cinq jours. Ensuite, les créanciers peuvent demander les titres et chez Topsoho un administrateur séquestre sera nommé. Mais les créanciers souhaitent juste être remboursés". D'autant que SMCP est une société cotée dont 40% du capital est coté à la Bourse de Paris sur Euronext. Le groupe est donc sujet au droit de la Bourse, ce qui implique quelques subtilités.

"Il faut savoir que des bondholders (créanciers, Ndlr) sont uniquement des financiers et n’ont pas vocation à rester actionnaires, confirme Fabrice Rémon, qui avec la structure Gouvernance en action a fait parvenir la semaine passée un courrier à la direction de SMCP, emmenée par Isabelle Guichot, demandant que les intérêts de tous les actionnaires, et pas seulement du majoritaire actuel, soient pris en compte. Pour reprendre 53% du capital, il faudra une procédure en justice car ils n’ont initialement que 35% en couverture. D’autre part, si un groupe d’actionnaires liés se met à détenir plus de 30% d’une société, il doit impérativement lancer une OPA (Offre Publique d’Achat)".

Vraisemblablement, les créanciers ne semblent pas enclin à se lancer dans une telle opération. Selon nos informations, ils privilégieraient une cession directe de leurs parts avant même d'être en mesure d'activer une OPA.

"L'administrateur-séquestre chez Topsoho aura entre les mains 53% de SMCP, estime notre source. Des actifs qui seront vendus pour désendetter Topsoho. Ainsi, les bondholders recevront leur remboursement. Et en même temps, ils lanceront une opération de cession de titres".

Même si Shandong Ruyi, qui compte plusieurs membres au conseil d'administration de SMCP dont son président Yafu Qiu, pourrait mettre en place quelques freins pour tenter de garder un temps la main sur le groupe, il semblerait donc que SMCP soit amené à changer de main. La date de ce changement demeure cependant incertaine, étant donné qu'une revue des actifs et des négociations entre créanciers et débiteurs seront à l'oeuvre dans les prochaines semaines.

Reste que selon nos sources, la situation ne devrait pas avoir d'impact direct sur le périmètre du groupe et son activité. "Je considère que le management de SMCP a un poids sur le dos actuellement avec le groupe Ruyi et sa situation financière compliquée, explique Fabrice Rémon de Gouvernance en action. Son départ du Conseil lui redonnerait de la souplesse d’action et SMCP retrouverait sa vraie valeur avec ses fondamentaux, sans perturbateurs exogènes. SMCP est une belle entreprise, profitable. La présence de Ruyi affecte son cours de Bourse. Pour une entreprise, plus son cours de bourse est fort et plus elle a de cordes à son arc pour saisir des opérations stratégiques".

Reste à voir quel(s) sera ou seront les futurs décideurs du groupe.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com