Showroomprivé tire les leçons d'une année complexe

Le site de ventes événementielles Showroomprivé a réalisé 655 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an passé, en progression de 21,4 %. L’Ebitda s’est lui contracté de 53,8 %, pour atteindre 13,1 millions d’euros, soit 2 % du chiffre d’affaires.

ShowroomPrivé

Un recul occasionné par des coûts logistiques renforcés par les achats fermes réalisés, des investissements notamment en termes de recrutement et une moindre absorption des coûts fixes. De quoi amener la direction à annoncer un programme de mesures dans le cadre de la publication des résultats annuels.

« Nous allons lancer notre plan "Performance 2018-2020" avec deux priorités : en 2018, ramener le groupe à son plein potentiel, notamment en le centrant sur ses deux piliers fondamentaux que sont les marques et les membres, et en 2020, profiter au maximum des nouvelles opportunités de croissance. Ce plan nous permettra de pérenniser une croissance saine et profitable, indiquent les cofondateurs, Thierry Petit et David Dayan. Nous restons pleinement confiants dans le potentiel de notre secteur et, au sein de celui-ci, de notre entreprise, idéalement positionnée notamment grâce au partenariat stratégique avec Carrefour. »

Dans le détail, le portail veut cette année miser sur les relations avec marques et membres. L’efficacité opérationnelle sera revue via une réorganisation autour de six pôles d’expertise. Les équipes et la fonction finance seront renforcées, et une nouvelle politique de partenariat avec les marques stratégiques adoptée. Des comités de pilotage transverses vont voir le jour et quarante ingénieurs seront recrutés. Côté marketing, l’approche centrée sur le recrutement de nouveaux clients laissera sa place à une politique de fidélisation et à la préférence de marque.

A plus longue échéance, les priorités définies jusqu’en 2020 sont de tirer profit des nouvelles opportunités de croissance et de rentabilité. Ce qui passera par l’internalisation d’une partie des activités logistiques, via 11 millions d’euros investis dans un entrepôt automatisé. Des offres médias et data seront en outre déployées à destination des marques, tandis que le partenariat avec Carrefour doit apporter « renforcement de l’offre, déploiement d’un réseau Click & Collect, opérations de marketing croisées et partenariat autour de la data ».

Dernier trimestre difficile

Showroomprivé a connu une croissance organique de 13 % sur l’année en cours. L'activité France affiche une progression de 14 % et 9 % à base comparable. L’international a de son côté connu un renforcement de 55 % (+34 % à base comparable) de son chiffre d’affaires, pour désormais peser 18 % de l’activité. Les dépenses moyennes par acheteur ont pour leur part augmenté de 6 %.

En termes de produits, les ventes liées à la mode ont progressé de 23 % et représentent 53 % du volume de ventes. Le mobile reste la principale porte d’entrée, représentant 82 % du trafic (+5 points) et 62 % des ventes (+7 points). Une croissance qui s’est cependant heurtée à une fin d’année complexe.

« Le quatrième trimestre a été plus difficile qu’anticipé (+10 %), indique ainsi la direction, notamment du fait d’une dynamique commerciale moins importante que prévu sur certaines catégories de produits traditionnellement fortes en fin d’année et une communication massive autour du Black Friday ayant eu pour effet de décaler la période des achats de Noël. »

En 2017, Showroomprivé a racheté le leader français de la vente événementielle dédiée aux cosmétiques, Beautéprivée et a finalisé l'intégration du portail de vente italien Saldi Privati. Mais la principale évolution fut la revente des parts détenues par Conforama au groupe Carrefour.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversBeauté - DiversArt de vivre - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER