Santoni : Marco Zanini s’en va

Santoni et Marco Zanini se séparent. Le designer, qui a notamment travaillé pour Schiaparelli, Rochas, Versace, Halston et Dolce & Gabbana, avait été recruté en décembre 2016 pour aider la maison de souliers de luxe italienne à se lancer dans l’habillement. Au terme de deux ans et à l’échéance du contrat, les deux parties mettent fin à leur collaboration d’un commun accord.
 
Un blouson signé Marco Zanini pour la marque de souliers italienne - Santoni

Le créateur italien souhaite se consacrer à un nouveau projet. De son côté, la marque de soulier entend continuer sur sa lancée sans s’appuyer pour l’instant à un nouveau styliste. Comme elle le précise dans une note succincte, « pour les prochaines saisons, la société poursuivra son propre parcours d'expérimentation en apportant de nouvelles évolutions au projet ».
 
Santoni Edited, tel qu’était baptisé ce projet, est « un terrain d’expérimentation, un hub créatif, permettant à l’entreprise d’explorer de nouveaux territoires porteurs de l’ADN et des valeurs du cœur de métier de Santoni en dehors du cadre de la chaussure, en les appliquant à des contextes différents », résume la maison.
 
Marco Zanini avait été recruté non pour développer une ligne à part entière de prêt-à-porter, mais plutôt pour jeter les bases du projet à travers la création d’une sélection d’éléments essentiels de la garde-robe féminine et masculine, notamment des pièces à manches, en partant du savoir-faire de Santoni, avec ses teintes et ses matériaux distinctifs.
 
L’objectif était de donner davantage de visibilité à la marque, tout en enrichissant son univers. Edited a permis de renforcer la présence de Santoni dans les multimarques de mode, tout en prenant une certaine importance sur les ventes totales.
 
Fondée en 1975 par le maître-artisan Andrea Santoni à Corridonia, dans la région des Marches célèbre pour son district dédié à la chaussure, la maison italienne a accéléré son développement ces dernières années, totalisant une trentaine de points de vente, dont la moitié en gestion directe et l’autre en franchise. La griffe a atteint un chiffre d’affaires de 82 millions d’euros en 2017. Pour 2019, l’accent sera mis sur l’expansion en Asie et aux Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - ChaussuresLuxe - DiversCréationNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER