×

Salvatore Ferragamo en pleine forme : Alive and kicking!

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 12 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Regain de forme bienvenu chez Salvatore Ferragamo, avec des coupes génialement créatives, des accessoires pleins d'audace et quelques silhouettes avant-gardistes du plus grand chic.


Salvatore Ferragamo - Fall-Winter2020 - Menswear - Milan - © PixelFormula


Diriger une griffe aussi établie que Ferragamo est toujours un numéro d’équilibriste complexe, mais le duo, composé du directeur artistique Paul Andrew et du créateur pour l'homme Guillaume Meilland, y parvient sans aucun doute avec cette collection Automne/Hiver 2020. Surtout, les vêtements réussissaient à allier une élégance toute en maturité et un style hautement compatible avec Instagram, ce qui est de nos jours une nécessité de plus en plus vitale dans le prêt-à-porter masculin.

Pour ce défilé présenté dans un hôpital médiéval, les mannequins ont virevolté le long du podium incurvé, répartis grosso modo en six archétypes : l’Homme d’affaires, le Motard, le Pilote de course, le Marin, le Soldat et le Surfeur. Mais c’était le courageux travail sur les coupes qui faisait le plus sensation, tout particulièrement les audacieux plis inversés dessinant de véritables sillons sur les côtés des pantalons. Une série de cabans accrocheurs avec une intrigante attache sur le côté, créant une nouvelle fois des volumes inattendus, étaient également très réussis.

Le duo a aussi tapé dans le mille de plusieurs tendances majeures en Italie, dont ils ont à vrai dire été en grande partie les initiateurs.

Florence et Milan ont vu défiler des régiments de looks camouflage BCBG cette semaine, mais les plus aristocratiques étaient chez Ferragamo. De superbes imprimés jungle et palmiers chic dans des tons "sang de bœuf" ou olive foncée, qui semblaient conçus pour des manœuvres particulièrement ardues, comme par exemple un bal d’officiers hispters. Ajoutez à cela des impers intrépides couleur aubergine, pincés haut sur la gorge, d’exceptionnelles vestes à empiècements de cuir réversibles, et une combinaison de mécanicien moto carrément too much, et vous aviez là une formidable déclaration de mode.

Pratiquement toutes les collections italiennes incluaient également des grosses bottines cette semaine, mais les plus cool étaient ces formidables associations imaginées chez Salvatore entre cuir pour le bas et tissu pour le haut de la chaussure, taillée dans le même matériau  – des rayures tennis aux chevrons – que les vêtements portés dessus.
 

Salvatore Ferragamo - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny


« De nos jours, l’homme n’est pas obligé d’endosser un seul et unique rôle figé. Il peut être multiple, et modifier l’identité qu’il affiche à chaque fois qu’il en a envie. C’est une liberté que nous avons envie d’explorer dans les années 2020 », commentait Andrew dans sa note de programme.

Au cours de ces deux dernières années, la maison florentine Ferragamo a subi une stagnation des ventes alors que la griffe peinait à s’adapter aux évolutions rapides des goûts des consommateurs, en particulier en matière de mode masculine. Mais cette collection tombait parfaitement juste – mélange d’élégance grand luxe, de silhouettes audacieuses, de tissus nobles et d’une vision percutante.

Et elle a valu un tonnerre d’applaudissements à ces deux créateurs populaires au moment de saluer, à l’issue d’un défilé envoyé au pas de course, sur un mix de tubes dance des années 1980. Car, exactement comme le remix du classique de Simple Minds, ce dimanche matin milanais ensoleillé, Salvatore Ferragamo semblait en pleine forme: Alive and Kicking!

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com