×

Saint Hilaire cherche toujours son repreneur

Publié le
today 23 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Que va-t-il advenir de Saint Hilaire ? La question n'a pas encore trouvé de réponse depuis le placement en redressement judiciaire de la société basée à Toulouse, début juillet. Un repreneur est activement recherché pour la marque mixte, spécialiste du pantalon et du costume infroissable, mais pour l'instant sans succès. Après avoir fixé la limite de dépôt des offres en septembre, le tribunal vient de donner un nouveau délai à Bruno Saint Hilaire, avec une date butoir fixée au 12 novembre prochain.


Bruno Saint Hilaire


La marque, née en 1973, avait été rachetée en 2017 par ses dirigeants, Fabrice Dorr, majoritaire, accompagné de Vincent Lefebvre, auprès du fonds Activa Capital. Après dépôt des potentielles offres de reprise et étude de celles-ci, les 85 salariés de l'entreprise devraient connaître la décision du tribunal au début du mois de décembre.

Avant de déposer le bilan, la marque milieu/haut de gamme revendiquait pourtant une progression du chiffre d'affaires en 2018, à un peu moins de 19 millions d'euros. Mais la relance de Saint Hilaire orchestrée par ses dirigeants, passant notamment par un déploiement retail en reprenant à la barre du tribunal des boutiques d'autres marques en difficulté (7 unités Voodoo d'abord en 2018, puis 14 points de vente Sym en début d'année), n'avait pas renforcé son assise financière. Des pertes de plusieurs millions d'euros entacheraient ainsi le bilan.

En difficulté, la marque aux 40 boutiques et 600 revendeurs multimarques attend donc qu'un investisseur se manifeste. Verdict en décembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com