×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Repossi: Anne de Vergeron est nommée directrice générale

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 nov. 2020

LVMH a nommé Anne de Vergeron au poste de directrice générale de Repossi. La banquière d'affaires était déjà membre du conseil d'administration du joaillier de la Place Vendôme.


Photo de Zoe Ghertner pour Repossi - Foto: Zoe Ghertner / Repossi


"Anne fait partie de l'aventure depuis le premier investissement de LVMH au capital de Repossi. C'est une très bonne idée. Le fait qu'elle soit une femme simplifie aussi les choses. Elle est très consciente de nos objectifs, elle sait comment collaborer avec les services créatifs", se réjouit Gaia Repossi, la directrice de la création de la maison.

Banquière d'affaires expérimentée, Anne de Vergeron est arrivée chez Repossi il y a quatre ans, en 2016, quand LVMH a investi dans l'entreprise.

"Mon travail ressemble à celui d'une créatrice de mode, en termes d'image, de marketing et de développement de produits. Chez Repossi, nous travaillons sur les tendances, nous racontons des histoires et nous essayons de fabriquer moins, mais mieux. Travailler avec un groupe comme LVMH, qui a l'habitude de collaborer avec des designers, rend les choses beaucoup plus faciles", explique Gaia Repossi, interrogée par FashionNetwork.com.

En mai 2019, LVMH a acquis une participation majoritaire au capital de Repossi. Fondée à Turin en 1920, la maison est dirigée depuis dix ans par Gaia Repossi, qui appartient à la quatrième génération à la tête de l'entreprise.

La prochaine étape importante pour Repossi consiste à déployer sa propre plateforme de e-commerce, en février prochain.

"Nous prévoyons de lancer une trentaine de références sur la boutique en ligne, avec une démarche plutôt démocratique. Des pièces reconnaissables avec une signature claire, des bijoux qui veulent dire quelque chose. Les prix commenceront à 600 euros avec nos bagues, jusqu'à environ 25.000 ou 30.000 euros pour certaines versions plus luxueuses", explique Gaia Repossi.


Photo de Zoe Ghertner pour Repossi - Foto: Zoe Ghertner / Repossi


Celle-ci ajoute que la maison réservera ses créations les plus précieuses pour ses magasins physiques. "N'oubliez pas, nous sommes comme une maison de couture. Et je viens d'une vieille famille de bijoutiers", rappelle-t-elle.

Repossi distribue déjà une sélection de produits en ligne, par l'intermédiaire de plusieurs détaillants: Dover Street Market, Net-A-Porter, Matches et les plateformes e-commerce de Selfridges, Saks et Bergdorf Goodman.

Résolument tournée vers l'avenir, la marque s'est associée à Flavin Judd de la Fondation Donald Judd pour réaménager sa boutique historique à Monaco. Repossi dispose de deux flagships — à Paris et Monaco — et de quatre autres points de vente dans des grands magasins.

Les produits Repossi sont également distribués par 50 revendeurs. La marque a réduit sa distribution pendant la pandémie, afin d'être moins dépendante de ses ventes en gros. "C'est une démarche très LVMH. Et, honnêtement, pour ce que nous faisons, c'est une bonne chose", souligne Gaia Repossi.

"Dans notre groupe, on s'adapte de manière très rapide et efficace. Mais la joaillerie est un univers qui évolue moins vite: il est important de se le rappeler de temps en temps. Il vaut mieux faire moins mais mieux, pourquoi pas réduire le nombre de modèles par collection. Pour nous permettre de raconter nos histoires sans surcharger notre propos", conclut Gaia Repossi, qui a passé la majeure partie de l'année 2020 à Paris, à faire la navette en vélo électrique entre son appartement de Saint-Germain-des-Prés et son studio de création, de l'autre côté de la Seine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com