Récap de l'actualité estivale des marques de sport

Pour vous accompagner en cette rentrée 2019, FashionNetwork.com a réuni toutes les informations importantes de l'été à retenir, secteur par secteur. Aujourd'hui, et avant le salon Sport-Achat qui se déroulera à Lyon les 9 et 10 septembre prochains, nous faisons un zoom sur les résultats et les mouvements dans l'univers du sport et du streetwear.

Nike pourrait céder Hurley

Le numéro un mondial du sport, qui devrait franchir la barre des 40 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur son exercice fiscal débuté le 1er juin, travaillerait à la cession de sa marque de surf, selon Reuters. Le groupe, dirigé par Mark Parker n'a pas commenté l'information. En revanche, il continue ses acquisitions technologiques, s'offrant durant l'été Celect, une start-up de Boston spécialisée dans l’intelligence artificielle. Nike a aussi annoncé le lancement d'un service d'abonnement destiné aux enfants sur le marché américain.


Hurley pourrait sortir du groupe Nike - Hurley

Puma a le regard tourné vers l'Amérique


La marque de sport et lifestyle allemande vient d'inaugurer son flagship sur la Cinquième Avenue à New York. Rien sauf un hasard. Le trimestre dernier, ses recettes sur le continent américain ont dépassé son chiffre d'affaires européen, grâce à sa stratégie appuyée avec des égéries de renom mais aussi à la relance d'un collection basket chapeautée par Jay-Z. Au deuxième trimestre, l’équipementier a réalisé des ventes en hausse de 15,7 %, à 1,23 milliard d’euros, tandis que son bénéfice d’exploitation a bondi de 39 % à 80,3 millions d’euros.

Les marques sportswear gardent la forme

La maison-mère de Kappa, l'Italien Basic Net (aussi propriétaire de K-Way et Superga) a vu ses ventes croître de plus de 21 % au premier semestre, à 484 millions d'euros. Mais c'est Champion, propriété d'HanesBrands, qui affiche la plus belle croissance de l'été. Selon le groupe américain, qui a vu ses ventes progresser de 3 % à 1,58 milliard d'euros au deuxième trimestre, les ventes de Champion, hors Etats-Unis, ont bondi de 50 % par rapport à la même période un an plus tôt. La marque vise d'ailleurs un déploiement de son réseau physique sur le sol américain, où il vient d'ouvrir une boutique à Las Vegas, mais aussi en Chine en 2020. Un autre label américain accélère en Europe : Russell Athletic, via Future Brands du groupe Batra, développe une ligne enfant pour le marché européen et la confie au licencié Brand Machine Group.


Kappa fait un retour en force dans le vestiaire des ados et jeunes adultes. - DR

Le groupe Lafuma enregistre 4,5 % de croissance au premier semestre 

Le groupe Lafuma a annoncé en juillet une hausse de 4,5 % de son chiffre d’affaires à taux de change constant au premier semestre 2019, à 86,9 millions d’euros. Le groupe qui possède les labels Lafuma, Lafuma Mobilier, Eider, Millet et Oxbow, a vu son résultat opérationnel courant croître de plus de 10 % à 3 millions d’euros, alors que son résultat net a baissé de 11 % à 1,9 million d’euros. De son côté, Calida, la maison mère du groupe, également propriétaire des marques de lingerie Calida et Aubade, annonce une hausse de 4 %, corrigée des effets de change, à 179 millions d’euros.


Millet fait partie du groupe Lafuma - DR

Une dynamique positive pour la plupart des groupes de sport et d'outdoor...

Les acteurs majeurs du secteur, cotés en Bourse, ont livré leurs résultats trimestriels cet été. Ainsi Adidas voit ses ventes progresser de 5,4 % à 11,392 milliards d'euros sur son premier semestre clos fin juin. Le léger recul (-1,7 %) en Europe, est compensé par les progressions de 12 % en Amérique du Nord et en Asie Pacifique, favorisées par les taux de change. Columbia se porte très bien sur le marché américain (+13 %) et enregistre une croissance de ses ventes de 8 % au niveau global sur les six premiers mois de l'année, à 1,18 milliard de dollars. Les ventes de Sorel ont notamment progressé de 29 % à près de 55 millions de dollars. Le Suisse Mammut, qui appartient à Conzzeta, a vu ses ventes croître de plus de 6 % sur le premier semestre à 117 millions de francs suisses (107 millions d'euros). Après le Tour de France de juillet, Le Coq Sportif s'attend à une fin d'année musclée. Equipementier de l'équipe de France de rugby, la marque française, qui appartient à la société suisse Airesis, sera très en vue durant la Coupe du monde qui se déroule au Japon à partir du 20 septembre. Après une légère croissance au premier semestre (+1,3%), la marque table sur un chiffre d'affaires annuel de 135 millions d'euros.

... mais plus contrastée pour les enseignes spécialisées

Dans la tourmente Casino, le Groupe Go Sport est pour l'heure dans l'inconnu. Reste que le groupe français revoit ses actifs. Il est entré en négociations pour céder sa filiale polonaise au géant russe de la distribution Sportmaster. Foot Locker affiche de son côté des résultats trimestriels délicats avec 1,77 milliard de dollars de recettes, en baisse de 0,4 % par rapport au 1,78 milliard (1,6 milliard d'euros) enregistré à la même période l’année précédente. En revanche, JD Sports dévoile ses ambitions. L'enseigne britannique, dont le réseau s'étend en Europe et en Amérique, annonce des flagships à Paris et New York dans les prochains mois.

Reebok monte une division Tendances confiée au créateur Kerby Jean-Raymond

La marque du groupe Adidas, qui a fait du fitness son axe majeur côté performance, veut accélérer sur le volet créatif. Pour coordonner ses avancées sur ce point, elle a recruté le fondateur de la marque de prêt-à-porter Pyer Moss, qui collaborait depuis deux ans avec le label et va diriger l'unité Reebok Studies. Reebok monte clairement en puissance sur les signatures, avec en parallèle les premiers pas de la collection signature de Victoria Beckham et une nouvelle collaboration avec l'artiste Cardi B, qui bénéficie actuellement d'une important dispositif marketing.


Cardi B dans la dernière campagne de l'équipementier - Reebok

VF Corp a revu à la hausse ses prévisions pour 2020 après un bon premier trimestre

Le groupe américain a communiqué en juillet les résultats de son premier trimestre 2020, en hausse de 6 % à 2,3 milliards de dollars par rapport à la même période en 2019, surpassant ainsi ses prévisions. Ces bons chiffres sont, de nouveau, portés par Vans et The North Face, dont les ventes ont respectivement augmenté de 20 % et 9 %. VF Corp en a profité pour réviser ses prévisions pour l’exercice fiscal 2020, avec notamment des ventes en hausse de 10 à 12 % pour Vans, de 7 à 8 % pour The North Face et de 4 à 6 % pour Dickies.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimMode - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER