×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
27 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ralph Lauren et le Soil Health Institute lancent un fonds pour soutenir la filière du coton régénéré

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
27 oct. 2021

La Ralph Lauren Corporate Foundation et le Soil Health Institute de Caroline du Nord ont annoncé mardi le versement d'une subvention spéciale à l'occasion du lancement du U.S. Regenerative Cotton Fund (USRCF), une initiative réunissant le secteur de l'habillement et les agriculteurs.


Ralph Lauren et le Soil Health Institute lancent un fonds pour soutenir la filière du coton régénéré - Facebook: Ralph Lauren


Soutenu par une subvention de cinq millions de dollars de la Ralph Lauren Corporate Foundation, le fonds servira à soutenir la production de coton durable à long terme aux États-Unis, dans le but d'éliminer de l'atmosphère un million de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone d'ici 2026.

Actuellement, le coton représente plus de 80% des matériaux utilisés par le groupe Ralph Lauren Corporation. Dans le cadre de ses objectifs en matière de développement durable, Ralph Lauren s'est engagé à ce que 100% de ses matériaux principaux, dont le coton, proviennent de sources durables, à l'horizon 2025.

"À la Ralph Lauren Corporate Foundation, nous nous efforçons de concrétiser nos rêves d'un monde meilleur, en défendant l'équité et en favorisant le progrès au sein des communautés du monde entier. Les partenariats conclus autour de solutions durables sont des moyens efficaces d'avoir un impact positif sur la vie des gens, aujourd'hui et à l'avenir ", explique Roseann Lynch, directrice des ressources humaines de la Ralph Lauren Corporation et responsable de la Ralph Lauren Corporate Foundation.

"Le U.S. Regenerative Cotton Fund est une initiative ambitieuse, conçue en partenariat avec les experts du Soil Health Institute, qui place les agriculteurs au coeur du processus d'élaboration d'un avenir durable pour la production de coton aux États-Unis."

L'USRCF permettra aux producteurs de coton d'adopter des pratiques dites régénératrices, comme le couvert végétal et le non-labour, sans faire de sacrifices sur leurs résultats, en générant de la valeur à long terme pour leurs opérations, et en augmentant leur rentabilité.

L'USRCF fonctionnera initialement dans quatre États — Arkansas, Texas, Mississippi et Géorgie — avant de s'étendre à l'Alabama, la Caroline du Nord, le Missouri, la Californie et l'Oklahoma, ces neuf États représentant 85% de la production américaine de coton.

Les améliorations concernant la santé des sols et la séquestration du carbone seront mesurées au moyen d'une méthode élaborée par le Soil Health Institute.

"Nous sommes très reconnaissants de cette opportunité, qui va nous permettre de promouvoir la santé des sols et d'aider les producteurs de coton américains à stocker davantage de carbone, à renforcer leur résilience face à la sécheresse et à atténuer les effets du changement climatique qui nous affectent tous", se réjouit Cristine Morgan, la responsable scientifique du Soil Health Institute, qui a pris la tête du fonds.

"Pour obtenir de véritables améliorations environnementales, nous devons comprendre les besoins et les expériences des agriculteurs lorsqu'ils adoptent ces pratiques régénératrices. Souvent, leur adoption est entravée par un manque d'informations sur leur rentabilité. Les agriculteurs manquent de connaissances sur la santé des sols au niveau local, sur la façon dont un sol donné peut retrouver son équilibre, et sur les conséquences de ces facteurs sur la résistance à la sécheresse, la stabilité des rendements et les résultats financiers"

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com