×
Publié le
28 juin 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Montblanc veut s'affirmer en griffe de luxe lifestyle

Publié le
28 juin 2021

En 2019, la collaboration entre le label nippon streetwear pointu Bape et la très formelle marque d’accessoires Montblanc avait marqué les esprits. Plus qu’un clin d’œil, cette capsule, dont les pièces s’étaient écoulées en quelques heures, a conforté le directeur général de la maison allemande, Nicolas Baretzki, dans sa volonté de redéfinir l'approche globale de la griffe.


Montblanc signe une collaboration de douze pièces avec Kitsuné - Montblanc


A cet égard, la collection réalisée en collaboration avec Maison Kitsuné et présentée durant cette Fashion Week homme parisienne exprime encore un peu plus les intentions de la marque basée à Hambourg.

Avec l’équipe de Masaya Kuroki et Gildas Loaëc, les deux hommes derrière Maison Kitsuné, tout a débuté par l’idée de créer des écouteurs haut de gamme… avant que le projet s’étende à d’autres catégories de produits. Cette collection capsule, qui comprend douze pièces, apporte une interprétation sur plusieurs domaines d’expression de Montblanc avec des articles de maroquinerie, des objets connectés et des accessoires d'écriture.

"Nous faisons depuis longtemps des collaborations, notamment dans les instruments d’écriture où nous associons des lignes de produits avec des artistes, comme nous avons pu le faire avec les Beatles ou Elvis Presley. Le client nous reconnaît pour notre savoir-faire comme maison de luxe centenaire dans cette catégorie de produits, pour nos montres et pour notre maroquinerie. Notre logo est un magnifique outil. Mais ce que nous souhaitons c’est que le client reconnaisse l’univers Montblanc. Nous devons passer du business luxury au business luxury lifestyle".

Pour affirmer cette identité de marque, le dirigeant mise sur une évolution de sa communication, une plus grande cohérence entre les catégories de produits et a recruté un nouveau directeur de la création. Marco Tomasetta a pris ses fonctions en mars dernier avec comme feuille de route de développer cet univers lifestyle, des outils d’écriture aux accessoires connectés, catégorie lancée le plus récemment.

"Nous avons revu l’organisation de la société pour casser le fonctionnement en silos, explique Nicolas Baretzki. Nos clients évoluent, il nous faut nous adapter. Aujourd’hui, l’habit formel est de plus en plus rare. La Chine est notre premier marché. Il y a quinze ans, lorsque nous présentions nos instruments d’écriture, tous les hommes étaient des businessmen en costume. Mais ces dernières années, nous avons des jeunes qui viennent même en short. Ils sont de plus en plus nombreux et ce sont des passionnés prêts à investir dans des pièces d’exception."

Les communications à l’attention de ces clients se développent, portées notamment par des visages réputés comme le réalisateur américain Spike Lee ou l’acteur français Pierre Niney en France. Des collaborations doivent rythmer l’année et permettre des prises de parole plus fréquentes. Et pour tenter d’être au plus près des attentes perçues sur le marché, la marque a travaillé pour réduire le délai entre la conception d’un produit et sa mise en vente: celui-ci est passé de 18 à 8 mois.

En 2022, une nouvelle étape doit être franchie. Montblanc dévoilera son nouveau concept de flagship reflétant cette nouvelle approche et mêlant respect des savoir-faire historiques et digitalisation de la société. Nicolas Baretzki, qui s’appuie sur un réseau mondial de 300 succursales et 300 points de vente partenaires à l’enseigne, entend ouvrir dans les cités phares à travers le monde. Le premier drapeau sera planté à Paris, avec un flagship des Champs-Elysées totalement revisité.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com