Michael Kors : un peu d'optimisme dans ce monde de brutes

"De la positivité et de l'optimisme... Ciel bleu à l'horizon... Printemps 2020", annonçait Michael Kors, dont le défilé présenté mercredi matin au chantier naval de Navy Yard à Brooklyn était illuminé par une chorale d'enfants, le Young People’s Chorus of New York City.


Voir le défilé
Michael Kors - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

En ce 18ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, l'appel à la tolérance, à l'inclusivité et à l'affirmation personnelle de Michael Kors était tout à fait approprié. Depuis la porte d'entrée de la Duggal Greenhouse, où le défilé avait lieu, on pouvait apercevoir, de l'autre côté de l'East River, la tour du One World Trade Center.

L'atmosphère était réchauffée par une chorale d'une soixantaine de chanteurs, qui interprétaient des airs enjoués comme America de Simon & Garfunkel ou Beyond The Sea de Charles Trenet.
 
En accord avec le thème de la collection, les chanteurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes sur This Land is Your Land de Woody Guthrie, au cours de ce défilé mixte, dont le premier mannequin masculin portait un pull en maille, orné du mot "Hate" ("Haine") en jacquard, barré d'un gros trait rouge. Plutôt clair.


Voir le défilé
Michael Kors - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

Il y en avait pour tous les goûts dans le monde de Michael Kors, peuplé par une distribution aux origines variées. Des trench coats et des blazers ultra-épaulés, coupés en gabardine, des pantalons de survêtement plutôt avantageux, ornés de clous étoilés, et des mailles rafraîchissantes, décorées d'ancres métalliques du meilleur effet. 

Ses tailleurs, surtout, étaient impeccables — des vestes de cricket très sages, des sahariennes superbes, également parsemées d'étoiles. Et, à la fin du défilé, un quintette de robes en crêpe ultra-fluide apportaient une touche "tapis rouge" bienvenue.
 
Voir le défilé
Michael Kors - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

Michael Kors a également présenté un nouveau sac à bandoulière, aux allures de bidon d'eau tout droit sorti du Far West, et un cabas amusant, avec des œillets évoquant des hublots. 

Le créateur américain a le chic pour mélanger et juxtaposer des éléments pourtant opposés, alliant les références punk à l'élégance citadine des new-yorkaises bien-nées, une sensualité romantique à la rigueur des uniformes militaires... 

Michael Kors a salué son public en parcourant tout son podium, sous un tonnerre d'applaudissements. Le défilé et la collection du roi américain du sportswear avaient en effet de quoi mettre le sourire aux lèvres des 800 spectateurs, dont la plupart se sont ensuite rués vers Manhattan à bord de bateaux-taxis ultra rapides.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER