Marc O’Polo étend sa présence dans les grands magasins français

Créé il y a cinquante ans, Marc O’Polo n’est présente que depuis huit ans sur le marché français. Le dernier exercice, qui a été clôturé fin mai, a été essentiellement consacré à l’extension de la présence de la marque allemande dans les grands magasins français. Elle compte désormais 18 corners dédiés à la mode masculine dans le réseau Galeries Lafayette et huit corners avec sa collection féminine dans le réseau du Printemps. En outre, dès l’automne-hiver prochain, elle disposera d’un corner au BHV Marais Homme.


Nouveau corner ouvert le 1er juin aux Galeries Lafayette Haussman - MARC O'POLO

« Marc O’Polo est assez puissante en Allemagne, en Autriche et en Suisse, ses marchés historiques, tandis qu'en France, il y a encore un an, la marque était assez confidentielle. Grâce au développement de notre présence dans les grands magasins, nous avons gagné en visibilité et en notoriété. Nos concurrents sont avant tout Tommy et Ralph Lauren. Nous avons un bon potentiel de croissance en particulier auprès des jeunes. Notre force réside également dans notre stratégie RSE. Nous avons engagé depuis longtemps une démarche vers un sourcing plus durable et plus éthique, même si nous ne communiquons pas vraiment dessus parce que, pour les marques allemandes, c’est devenu une évidence, » explique Nathalie Journé, directrice France de Marc O’Polo depuis plus de deux ans.

En France, la marque souhaite ouvrir un format de magasin à l’enseigne plus réduit, autour de 100 à 120 mètres carrés, et dédié soit à l’homme, soit à la femme. Jusque-là, elle avait misé sur des boutiques à l’enseigne mixtes d’une superficie entre 200 et 250 mètres carrés. Nathalie Journé va donc faire évoluer le parc de magasins dans ce sens, ce qui passera par des fermetures de points de vente suivies de nouvelles ouvertures. Par ailleurs, la marque est distribuée dans 150 multimarques sur le marché français.


Silhouette masculine Marc O'Polo du printemps-été 2018 - DR

Pour l’exercice 2016-2017, la marque a réalisé un chiffre d’affaires de 460 millions d’euros, en baisse de 0,9 % comparé à l’exercice précédent, arrêté à la fin mai. A la fin de cet exercice, la marque comptait, au global, 121 succursales (77 en Allemagne et 44 à l’international), 169 magasins franchisés et 1 916 revendeurs. Pour le moment, la répartition des ventes se fait au profit de la femme en France : 70 % contre 30 % pour l’homme. Néanmoins, ces chiffres tendent, de saison en saison, à se rapprocher de l’équilibre, comme en Allemagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresDenimDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER