×
Publié le
7 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH donne un ton Vuitton à la nouvelle direction de Tiffany

Publié le
7 janv. 2021

LVMH a bouclé jeudi le rachat de Tiffany, mettant un terme à une opération lancée en novembre 2019 qui aura connu plusieurs rebondissements.


Michael Burke, CEO of Louis Vuitton on Koons, Booms and Wtaches



La finalisation du rachat du joaillier américain par le spécialiste français du luxe s’accompagne de la désignation d’une nouvelle équipe de direction qui va apporter l'expertise du fleuron du groupe Louis Vuitton. Michael Burke, le PDG de Louis Vuitton, va ainsi endosser également le costume de président non exécutif du conseil d'administration de Tiffany.

Pour le volet exécutif, Anthony Ledru, qui occupait jusqu’à présent le fauteuil de directeur général adjoint en charge des activités commerciales mondiales de Louis Vuitton, est appelé à devenir président-directeur général de Tiffany en remplacement d’Alessandro Bogliolo qui quittera le groupe le 22 janvier. Le nouveau patron connait bien le groupe new-yorkais pour avoir été par le passé son senior vice-president pour l’Amérique du Nord.

"Je suis heureux de revenir chez Tiffany, la marque de luxe américaine la plus emblématique, que j'admire depuis si longtemps. Les valeurs d'inclusivité et d'optimisme sur lesquelles Tiffany a été fondée résonnent aujourd’hui plus que jamais, a expliqué Anthony Ledru, dans un communiqué. Je reviens également dans une Maison à la pointe des normes environnementales et d'approvisionnements dans son secteur. J’ai une profonde confiance en la capacité et l’engagement de LVMH à faire briller la marque Tiffany, à accompagner sa stratégie de croissance et à partager les plus hauts standards et niveaux d’exigence en matière de retail. Le potentiel devant nous est considérable et j'ai hâte d'écrire ce prochain chapitre prometteur avec les 14.000 collaborateurs de Tiffany à travers le monde."

Alexandre Arnault, fils de Bernard Arnault, le PDG de LVMH, devient quant à lui directeur exécutif produits et communication de Tiffany. Il était précédemment le PDG de la marque allemande de bagagerie de luxe Rimowa. “Je me réjouis d’accueillir Tiffany et ses talentueuses équipes au sein de notre groupe. Tiffany est une maison emblématique, une icône de l’Amérique”, a écrit le PDG de LVMH dans le communiqué officialisant la finalisation de l’opération.

Par ailleurs, LVMH précise que Reed Krakoff, directeur artistique, et Daniella Vitale, directrice générale adjointe produits et marketing, quitteront prochainement le groupe fondée en 1837 par Charles Lewis Tiffany.

Annoncé en novembre 2019 pour un montant alors fixé à 16 milliards de dollars, le projet de rachat de Tiffany a même capoté à la fin de l’été 2020 lorsque le groupe français a dit renoncer, reprochant notamment à la direction de Tiffany d’avoir mal géré la crise sanitaire. La volte-face de LVMH a conduit Tiffany à saisir la justice, accusant le français d’avoir renoncé pour ne pas avoir à verser le montant convenu.

Le psychodrame a pris fin en octobre lorsque Tiffany a accepté une offre légèrement moins avantageuse, LVMH ayant ramené son prix d’achat à 131,50 dollars par action contre 135 dollars par action prévu initialement. Tiffany a accusé une perte nette de 33 millions de dollars au premier semestre 2020 alors que la perte de la division joaillerie et horlogerie de LVMH était de 17 millions d’euros. L’américain a toutefois annoncé mardi avoir enregistré des ventes records pendant la période des fêtes.

Avec Reuters
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com