×
Publié le
27 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lulli: le réseau de concept-stores accueille une directrice générale pour épauler sa croissance

Publié le
27 sept. 2022

Lulli se structure pour accompagner ses envies d’expansion. Né d’une boutique multimarque de mode féminine ouverte à Marseille il y a vingt ans par Anne Vouland, le réseau de concept-stores positionné sur le créneau du luxe accessible (vêtements femme, accessoires, bijoux…) se compose aujourd’hui de dix adresses installées dans le sud de la France. Et depuis ce mois de septembre 2022, la fondatrice n’est plus seule aux commandes de cette entreprise employant 140 salariés: Céline Jaquemet vient de rejoindre Lulli en tant que directrice générale.


Céline Jaquemet - DR


Cette diplômée de l’université Paris Dauphine occupait depuis 2018 la position de directrice générale en charge du digital et du marketing chez Place des Tendances (groupe Printemps). Auparavant, elle a œuvré au sein du groupe L’Occitane de 2016 à 2018 comme directrice digital et e-commerce, après avoir évolué chez Repetto durant quatre ans.

"La dynamique entrepreneuriale et la vision business d’Anne Vouland m’ont beaucoup plu. C’est l’histoire d’une belle rencontre", sourit Céline Jaquemet, qui s'était déjà installée dans le sud de la France. "Lulli a un grand potentiel de croissance, c’est un concept-store qui cultive une vraie proximité client, avec une sélection de produits différenciante". Lulli commercialise environ 150 labels mode et créateur, établies ou en devenir, comme Isabel MarantJérôme Dreyfuss, mais aussi Rotate, Margaux Lonnberg, Self Portrait, Antik BatikGanni ou Modetrotter.

Chez Lulli, cette spécialiste de la mode et du e-commerce a pour mission de concrétiser les différentes stratégies d’expansion. Elle encadrera tout d’abord la modernisation de l’infrastructure web pour assurer notamment la montée en puissance de l’e-shop, qui doit aussi réduire ses délais de livraison. C’est également via le e-commerce que Lulli entend se renforcer à l’international, pour préparer le terrain d’une possible ouverture de boutique à l’étranger.

Entrer dans d'autres régions



Mais c’est d’abord son parc tricolore que le concept-store compte agrandir. Une nouvelle adresse va ouvrir ses portes début novembre à Marseille, au 28, rue Francis Davso. Lulli est ainsi bien implantée en région Paca, ainsi qu’à Lyon, et pourrait élargir son périmètre dans d’autres régions. "L’idée est de se développer là où nos clientes sont installées, et ce n’est bien sûr pas que dans le Sud-Est", appuie la directrice générale, sans donner plus de précisions.


Détails du magasin Lulli de Saint-Tropez, ouvert en mai 2022 - DR


Autre axe de travail? L’épanouissement de la marque propre de prêt-à-porter nommée Jeanne Vouland, née il y a deux ans. Cette griffe féminine proposant un vestiaire d’essentiels vient de lancer son propre site marchand, émancipé de celui de Lulli, pour accroître son audience.

Enfin, la direction porte l’ambition d’étendre l’offre du concept-store en investissant de nouvelles catégories de produits. "Outre le prêt-à-porter, nous avons déjà de la lingerie, des bijoux et un peu de beauté. L’objectif est de se positionner comme un dénicheur lifestyle, en accentuant l’idée du cadeau, par exemple en allant plus loin dans le secteur de la maison, mais pas que ", évoque-t-elle.

Ayant réalisé près de 35 millions d’euros de ventes en 2021 (dont la moitié est généré par son activité en ligne), ce qui correspond à une croissance de 20% par rapport à l’année précédente, Lulli vise le cap des 100 millions d’euros d’ici cinq à dix ans. "Nous souhaitons développer l’activité de façon saine et progressive, sans dénaturer le projet et en gardant son ADN", conclut Céline Jaquemet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com