×
Publié le
21 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les TPE et PME ont poursuivi leur conversion au numérique en 2022

Publié le
21 sept. 2022

A l’occasion de la crise sanitaire, la part des TPE-PME tricolores à disposer d'un site Internet est passée de 37% à 66%. Elles sont désormais 86% à avoir au moins une solution de visibilité en ligne, en progression de 5 points sur un an, selon le second baromètre France Num réalisé par le Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) pour le ministère des Finances.


Baromètre 2022 de la numérisation des TPE et PME - FranceNum


Menée auprès de 4.671 structures, l’étude montre que désormais 68% des TPE-PME ont un site Internet (+2 points sur un an), 61% sont présentes sur les réseaux sociaux (-3 points), et 62% sont référencées gratuitement sur les moteurs de recherche et annuaires (+7 points). Quelque 15% des entreprises expliquent l’absence de portail par la non-pertinence pour leur métier (agriculture, activités financières…).

Sur l’ensemble du panel, 26% des structures vendent désormais en ligne, Internet représentant en moyenne 18% de leur chiffre d’affaires. Cette activité passe principalement par des sites marchands (20%) et par le click&collect (12%), qui devancent le recours aux places de marché (9%) et la vente sur les réseaux sociaux (8%). Reste que 56% des TPE-PME ne vendent pas en ligne, là encore pour des raisons de pertinence (comme dans l’industrie ou le BTP…).

Ce sont désormais 81% des petites et moyennes structures qui jugent que le numérique leurs apporte un bénéfice réel. Un chiffre en progression de 3% par rapport au premier baromètre, réalisé en 2021. Pas moins de 85% des structures observées connaissent désormais le cloud, même si seules 38% l’utilisent. Et 71% des TPE-PME déclarent avoir des compétences numériques, que ce soit en interne (stable à 40%) ou via des prestataires (31%, en progression de 2 points).

44% des TPE-PME redoutent pertes et piratages de données



Reste que le numérique reste porteur de craintes, pour certaines petites et moyennes structures. Elles sont ainsi 44% à redouter de perdre ou de se faire pirater des données. Elles sont aujourd’hui 81% à avoir des outils de sécurité (+5 points). Sur les seules TPE-PME de commerce, le chiffre est porté à 86% (+4 points). Tous domaines confondus, elles sont en outre 21% à redouter que le numérique nuise à la relation avec clients et employés (+6 points), et 19% estiment qu’il leur fait perdre du temps (+7 points).


Shutterstock


En outre, 15% des entreprises interrogées estiment que le numérique leur ramène de nouveaux clients. Le chiffre tombe cependant à 13% dans le commerce. Chiffre à prendre avec prudence: "Un écueil est qu’il reste difficile de mesurer le retour sur investissement, un commerçant ne pouvant systématiquement savoir quand un nouveau client lui arrive après l’avoir vu sur Internet ou les réseaux sociaux", explique Aurélien Palix, sous-directeur des réseaux et usages numériques au service de l’économie numérique à la DGE (direction générale des entreprises, Bercy).

"Après avoir pendant la crise développé leurs outils de vente, ce sont désormais leurs outils de gestion que les TPE et PME numérisent", explique Patrick Duchen, directeur d’étude et recherche au Credoc. Ainsi, 85% du panel a désormais recours à ces outils de gestion, en progression de 8 points sur un an. Une numérisation qui touche la gestion comptable (73%), la facturation (70%), le paiement en ligne (37%) et la relation client (32%). Pas moins de 69% ont par ailleurs au moins un outil collaboratif.

Enfin, 67% des entreprises interrogées auraient actuellement un projet numérique. Elles sont 32% à vouloir y consacrer plus de 2.000 euros (+7 points), et 16% à mettre sur la table plus de 5.000 euros (+4 points).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Business