×
Publié le
9 juin 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les nouveaux hommes, planche de salut de la mode européenne

Publié le
9 juin 2005

L'homme viril, infaillible, régnant en chef sur sa famille, est une espèce en voie de disparition en Europe, remplacée par un homme sensible et imprévisible, ouvrant des perspectives radieuses au secteur de la mode, selon une étude de la profession.


Création d'Armani - Photo : Paco Serinelli

"L'idéal masculin s'est considérablement modifié. Toutes les valeurs traditionnelles d'autorité, d'infaillibilité, de virilité, de force, sont complètement bouleversées", a indiqué Pierre-François Le Louet, directeur général de l'agence de prospective Nelly Rodi, commanditaire de l'étude.

Il présentait cette enquête internationale sur l'identité masculine des 20 à 35 ans, au Fashion Group Paris, un forum international de réflexion stratégique de l'industrie de la mode, qui s'est réuni jeudi à la mairie de Paris pour réfléchir à l'avenir de la profession en Europe.

"L'homme ne veut plus être le super-héros familial. Il est maintenant en mouvance vers d'autres valeurs de sensibilité, de multiplicité des représentations. Il a le courage d'être soi-même et de tester ses propres limites", a poursuivi M. Le Louet. "Cet homme hybride est prêt à porter une chemise à fleurs et à essayer les clubs échangistes", selon le directeur de l'agence.


Défilé d'Agatha Ruiz de la Prada
Photo : Cesar Rangel

Finie la sacro-sainte fidélité et bienvenue aux nouveaux types de relations, qu'elles soient de proche camaraderie entre hommes, ou sexuelles, mais éphémères ou carrément différentes. La multiplication des clubs échangistes en témoigne.

L'homme traditionnel existe toujours mais on le trouve plutôt... en Chine et il n'est pas près de s'en aller, pondère l'étude, réalisée par des sociologues et ethnologues qui ont décrypté 150 magazines, 146 sites internet, interrogé une douzaine d'experts européens, américains et chinois.

Ces tendances émergeantes existent partout en Europe, à des degrés divers selon les pays du nord ou du sud, avec pour conséquences de nouvelles perspectives de développement pour l'industrie de l'habillement qui vit une passe difficile.

Le ralentissement économique et la concurrence chinoise secouent et inquiètent ce secteur qui représente 7% de l'emploi en Europe (2,7 millions) avec un chiffre d'affaires de 230 milliards d'euros pour 230.000 PME.


Un mannequin défile pour Davidelfin
Photo : Pedro Armestre

La recherche de nouveaux marchés a conduit le Fashion Group de Paris, une association internationale de professionnels, à tenter de cerner le profil du consommateur européen dans un monde incertain et en mutation profonde.

Trois références fortes semblent inspirer de plus en plus son comportement : la culture, l'écologie et l'éthique, ont relevé notamment Jean-Pierre Fourcat, vice-président de Sociovision Cofremca, institut spécialisé dans l'observation du changement socioculturel, et la créatrice espagnole Agatha Ruiz de la Prada.

Constat des agences de communication : les consommateurs ne doivent plus être perçus simplement en tant que tels mais comme des "personnes" et des "citoyens" dont la consommation n'est plus forcément au centre de leur vie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com