×
Publié le
2 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les enseignes FashionCube externalisent leur service informatique

Publié le
2 févr. 2021

La mutualisation des enseignes d'habillement de la famille Mulliez (Jules, Pimkie, RougeGorge, Orsay, Bizzbee et Grain de Malice) se précise. Après le feu vert de l'Autorité de la concurrence quant à leur rapprochement au sein d'un groupe, les six marques annoncent avoir signé un contrat commun de dix ans avec la société CGI en vue de l'externalisation de leur service informatique. Un partenariat qui s'inscrit dans la transformation digitale du groupe.


Bizzbee - DR


L'entreprise canadienne CGI, qui estime que ce deal représente pour elle un chiffre d'affaires potentiel de 96 millions d'euros, "opèrera l'ensemble des activités IT de FashionCube avec l'objectif de maximiser les synergies et d'accélérer la transformation des enseignes adhérentes". La construction d'un système d'information propre au groupe de mode est aussi prévue dans les trois ans à venir.

Surtout, cette externalisation implique le transfert de salariés des différentes enseignes vers ce prestataire. 61 personnes sont concernées, dans quatre marchés différents (France, Allemagne, Espagne et Pologne). Une quarantaine d'entre elles rejoignent le bureau lillois de CGI.

"Le secteur de l'habillement est sous turbulences successives. Pour y faire face, les marques de FashionCube ont engagé un mouvement de coopération et de transformation avec pour ambition commune de créer un nouveau business model à impact positif, "Positive Impact Fashion", décrit dans un communiqué Jean-Christophe Garbino, le directeur général de FashionCube. "Pour être performante, cette transformation nécessite des savoir-faire et des innovations technologiques de pointe."

Dans cet élan, les six enseignes du groupe pourraient sans doute être amenées à mutualiser d'autres services, comme les départements achats ou les bureaux d'études, avancent les syndicats. Les marques réunissent déjà leurs données au sein de l'entité FashionData, et partagent le projet de faire naître un site de fabrication dans les Hauts-de-France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com