×
Publié le
14 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les commerçants soumettent un pacte aux candidats à l'élection présidentielle

Publié le
14 janv. 2022

Rassemblant dans ses rangs une trentaine de fédérations (dont Procos, le CNCC, la FNH, l’Union Sport & Cycle…), le Conseil du commerce de France (CdCF) a décidé de s’adresser directement aux candidats à l’élection présidentielle, qui aura lieu au printemps. Alors que les Assises du commerce se sont tenues en décembre, pour tenter de définir les priorités d’un secteur en bouleversement, il propose aujourd’hui un pacte réunissant des mesures pour aider à la transformation du commerce en France. Les commerçants espèrent être entendus, puisqu’une audience sera demandée à chaque candidat.


CdCF


"Nous avons souhaité proposer des éléments qui ont vocation à venir alimenter la réflexion des candidats, soutient William Koeberlé, le président du CdCF. Nous pensons qu’il est essentiel que le commerce compte dans cette campagne ; depuis deux ans et demi, soit la moitié du quinquennat, il résiste, il s’engage, il s’implique dans le cadre de la crise sanitaire pour apporter des solutions en proximité, tous secteurs confondus."

Soulignant qu’il incarne la voix du premier employeur privé de France (avec 3,6 millions de travailleurs liés au commerce), le CdCF dévoile un programme qui repose sur trois piliers: le soutien à la digitalisation et au développement écoresponsable du secteur, le développement des compétences des commerçants et la possibilité pour le commerce d’être apporteur de solutions pour la vitalité des territoires.

Parmi les 24 mesures se trouvent par exemple la réduction du poids des impôts de production, le soutien aux investissements par un crédit d’impôt ou un suramortissement, l'incitation à l’embauche du premier salarié, la libéralisation de l’ouverture le dimanche et en soirée (sous réserve d’accord social), une réforme sur la fiscalité, le soutien aux transformations de mètres carrés commerciaux grâce à une prime à la conversion, ou encore le développement massif des managers de territoire.

Des propositions qui pour certaines sont sur la table depuis quelques temps déjà, mais pas mises en œuvre pour le moment. En publiant cet appel, les commerçants souhaitent être pris en compte dans les programmes des candidats, alors que le commerce figure peu dans les premières déclarations ou débats politiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com