×
Publié le
29 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le futur de Pierre Cardin défile au pied d’une fusée

Publié le
29 janv. 2022

Stratosphérique. Voilà comment résumer le show proposé ce vendredi 28 janvier au Musée de l’Air et de l’Espace, organisé pour commémorer le premier anniversaire de la disparition du couturier français Pierre Cardin, et destiné à présenter la nouvelle collection mise au point par Rodrigo Basilicati Cardin et son Studio de création. 


Le show Pierre Cardin au pied de la fusée Ariane 5 - DR


Invités comme au bon vieux temps à un spectacle monumental – on se souvient notamment du défilé à la Grande Muraille de Chine en 2018 – 850 invités, en doudoune de toutes les couleurs, argentées ou rose pimpant pour les plus audacieux, en manteau de vison souvent, bravaient le froid du Bourget pour s’installer sous d’immenses tentes juste au pied de la fusée Ariane 5. 
 
Au programme, 50 minutes de spectacle, des jeux de sons et lumières, deux écrans géants, et en introduction, une rétrospective en vidéo revenant sur la "mode de l’espace",  les silhouettes aériennes chères au créateur, et le style "cosmocorps" inventé à la fin des années 60. 

Après un premier défilé des dernières créations de Pierre Cardin réalisées juste avant sa mort, toutes aux épaules star-trekisées, et faisant se succéder capes, jupes soucoupes volantes et robes fluides trempées dans une palette de couleurs pop, s’ouvrait la collection Cosmocorps 3022, "une continuation de l’œuvre de Pierre Cardin, expliquait Rodrigo Basilicati Cardin, neveu du couturier et héritier de son empire, qui a réclamé un travail acharné d’une année, et qui se devait de représenter avec une certaine évidence le style et la touche Cardin".


Les lunettes néo-futuristes de la nouvelle collection Pierre Cardin - DR


Pour lancer "la nouvelle génération Cardin" - en réalité le Studio de création en place compte les mêmes personnalités depuis 30 ans au sein de la maison, à l’instar de Maryse Gaspard, directrice de la création et ancienne muse de Pierre Cardin -, une série d’images filmées en Guyane, sur la base de Kourou, annonçait autour de cosmonautes ébahis par l’envol d’une fusée, le renouveau de la maison.
 
Au menu, 180 silhouettes, des tenues de guerriers et guerrières de l’espace frappées du logo Pierre Cardin en version XXL, des robes rétro 60 et 70 comme avant, du Peter Pan virevoltant dans son habit vert, des amazones en couleurs pop, du lamé aux reflets pourpre ou bleutés, du brillant, des capes de super-héroïnes au bleu nuit élégant, des lunettes aérodynamiques et ultra profilées, des sacs aux formes géométriques… et aussi… de l’épaule et du col pointu rappelant les costumes des visiteurs de la série V, des femme cerceau, voire même des femmes plateau… les féministes apprécieront… 
 
Rocambolesque et mémorable, le final envoyait sur une autre galaxie en associant un duo de mannequins venu d'une autre planète, la première en tenue tout lamé doré sous un casque seau indéfinissable, l’autre en robe façon Télétubbies. Deux silhouettes que tentait de faire oublier une derviche tourneur à la performance remarquée, dernière danse avant le salut de cosmonautes en provenance de la station spatiale de Guyane… Il fallait suivre pour tout comprendre…


Le final Télétubby et derviche tourneur - DR


Au photo-call final, où prenaient la pose les invités au dîner – Sylvana Lorenz, proche de Pierre Cardin, en star -, Rodrigo Basilicati Cardin saluait le travail d’équipe réalisé pour organiser ce show monumental, "le plus dur finalement, n’était pas l’héritage créatif de Pierre Cardin, mais la façon dont nous souhaitions assurer la suite de la société. Pierre souhaitait que je continue, la grande famille m’a soutenu. Avec douceur et progression, la transition s’est bien passée".
 
Présente dans 170 pays, la marque Pierre Cardin devrait désormais subir un recentrage créatif autour de ses nombreuses licences. "Ces 20 dernières années, le développement des licences s’est fait sans contrôle, concluait Rodrigo Basilicati Cardin. À nous de reprendre la maîtrise de cela, en étant plus présent et en redéfinissant les directions de leur design, chaque pièce se devant d'incarner le style Cardin".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com