×

Le déficit commercial de la France s'est réduit en 2019, y compris dans la mode

Publié le
today 7 févr. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le déficit commercial de la France s’est légèrement réduit en 2019, l’allègement de la facture énergétique et l’amélioration du solde manufacturier ayant contribué à cette amélioration - la première depuis 2015 - survenue en dépit des tensions commerciales internationales.


Shutterstock


La balance des échanges commerciaux a affiché l’an dernier un déficit de 58,91 milliards d’euros, contre 62,84 milliards en 2018, selon les statistiques (corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés) publiées vendredi par les Douanes.

L’année 2019 a été marquée par des exportations ralenties (+3,3 % après +3,9 % en 2018) mais toujours dynamiques, notamment pour les produits aéronautiques, pharmaceutiques et les parfums. Les importations ont connu un fléchissement plus marqué (+2,2 % après +4,3 %).

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de l’Europe Jean-Baptiste Lemoyne a salué ces résultats. “Ces chiffres 2019 sont très encourageants pour notre politique économique et notre stratégie de soutien au commerce extérieur. Malgré les tensions commerciales et la montée du protectionnisme, notre déficit commercial a baissé de 3,9 milliards d’euros, nos exportations de biens ont progressé de 16 milliards d’euros et la France n’a pas compté autant d’exportateurs depuis 17 ans”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les ventes à l'export de la cosmétique représentent plus de 150 Airbus, selon la Febea



D'après le rapport des Douanes, le secteur des parfums et cosmétiques a vu ses exportations augmenter de 8,8 % en 2019 (après + 6,7 % l'année précédente) pour atteindre 17,8 milliards d'euros de produits envoyés à l'étranger.

La Fédération des entreprises de la beauté (Febea), qui rassemble 350 sociétés du secteur en France, affirme ainsi que la cosmétique devient le deuxième secteur le plus exportateur après l'aéronautique, à la fois en volume et en solde, avec un excédent de 12,5 milliards d'euros.
 
"La cosmétique made in France séduit fortement les touristes étrangers : sur cinq produits cosmétiques vendus en France, un produit est acheté par un visiteur étranger", souligne la fédération.
 
Et de préciser que plus de la moitié de la production tricolore est exportée, et que la seule activité export de la cosmétique emploie 130 000 hommes et femmes, partout en France.
 
Si L’Europe reste le premier marché pour les produits cosmétiques français, devant les Etats-Unis, les exportations vers la Chine ont bondi en 2019 de près de 50 % (+ 48 %). La Chine passe ainsi du 7ème au 4ème rang des destinations pour les cosmétiques tricolores.

On note aussi une forte augmentation des exportations vers la Corée du Sud (+ 26%) et Singapour (+ 16%).  Aujourd’hui, un produit cosmétique français sur cinq est vendu en Asie.
 

La mode diminue le déficit de sa balance commerciale



Le secteur du textile-habillement-cuir-chaussures affiche pour sa part 28,5 milliards d’euros d’exportations en 2019, en hausse de 8,5 % sur un an (après + 8,1 % en 2018). Dans le même temps, les importations atteignent 40,8 milliards d’euros, soit une progression de 4 %.


La balance commerciale de la mode tricolore - Douanes - analyse annuelle 2019


Le solde commercial s’améliore donc légèrement, même s’il reste largement déficitaire à -12,4 milliards d’euros.
 
Reuters avec la rédaction de FashionNetwork.com
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com