Le Printemps du goût veut attirer plus de 4 millions de gourmands

En parallèle du début des soldes, le Printemps dévoile son concept de Printemps du Goût. Depuis quelques semaines, le grand magasin parisien attise l'intérêt des gourmands sur Instagram avec une série de vidéos élégantes présentant ce qui constitue aujourd´hui son offre culinaire.

Pour chaque produit majeur de son « marché » le Printemps a créé un stand - Manuel Bougot

Des films qui seront diffusés jusqu'au mois de mars dans les vitrines donnant sur le boulevard Haussmann. Sur deux niveaux, au-dessus du Printemps de l'Homme, le grand magasin a installé son « Marché dans le ciel ». L'espace est élégant, avec de larges allées et la volonté de mettre en avant le produit français. L'enseigne a en effet choisi de se démarquer en proposant une sélection de produits uniquement français.

« Cela marque l'une des dernières étapes de trois années de travaux, explique Paolo de Cesare, président directeur général du groupe Printemps. Lors de la prise de contrôle par le nouvel actionnaire, il y avait une inquiétude quant à la volonté de conserver l'identité du Printemps. Nous avons imaginé un concept autour de la gastronomie française ». Le Printemps avait par le passé proposé de l'épicerie fine dans son magasin de Nation, mais jamais avec un tel niveau de mise en scène. Le grand magasin appuie là sur l'expérience shopping qu'il souhaite offrir à ses clients. Une approche essentielle pour se démarquer de l'offre online d'un géant comme Amazon.

Un projet de trois ans, comportant de véritables défis logistiques, confié à une spécialiste de la restauration et de l'hôtellerie. Emmanuelle Touboul, qui a mené les équipes de l'hôtel Salomon de Rotschild, a de son propre aveu testé avec ses équipes 17 000 produits pour en retenir 2 500 dans l'offre d'épicerie fine au 7e étage. Elle a sélectionné Balme, Lomi, le Repaire de Bacchus ou Byzance pour présenter des espaces dédiés à la truffe, au café, au vin (200 mètres carrés avec 2 000 références) ou encore au caviar... toujours français. Une offre qui pourrait s'intégrer dans certains autres magasins du réseau.

Le Printemps du goût comptabilise 190 couverts - Manuel Bougot

Mais l'enjeu majeur se situe probablement au 8e étage (alors que la terrasse du neuvième étage devrait accueillir un restaurant pour l'été). « Nous nous sommes appuyés sur trois piliers pour le Printemps du groupe, explique le dirigeant du Printemps. Le Patrimoine, le produit et l'équipe». Le lieu a en effet réuni les sélections de quatre figures du goût. Gontran Cherrier pour le pain, Christophe Michalak pour la pâtisserie, Laurent Dubois pour le fromage et Akrame pour l'accord des mets en tant que chef étoilé proposent une sélection de produits et la possibilité de se restaurer avec pas moins de 190 couverts... et 70 en extérieur avec une vue incomparable sur Paris. Le tout dans un quartier où une telle offre peut clairement attirer la clientèle locale en prime des clients du magasin, français et internationaux.

« Nous visons le million de tickets et comptant attirer 4 à 5 millions de visiteurs par an, explique Paolo de Cesare. Soit 20 % à 25 % de la clientèle totale d'Haussmann. Cela pourrait représenter 3 % à 5 % du chiffre d'affaires, car les tickets sont moins importants que sur les autres secteurs. »

Mais une véritable valeur ajoutée pour le Printemps Haussmann qui a analysé ce que faisait la Rinascente, Neimann Marcus, mais aussi la Grande Epicerie et Lafayette Gourmet pour imaginer son propre concept et son ton. Le résultat veut compléter l'expérience shopping du Printemps et veut proposer une approche unique, non ostentatoire, mais confortable. Un lieu où les gourmets aimeront prendre le temps.

Le Printemps avait annoncé plus de 100 millions d'euros d'investissement entre 2015 et 2018 pour son navire amiral. Il reste donc la terrasse du 64 boulevard Haussmann à convertir en restaurant. Mais aussi la finalisation des travaux sur l'accessoire masculin du Printemps de l'Homme. Le tout devrait être terminé pour l'été. « Nous pourrons ensuite exploiter ce bel outil », estime le PDG.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversArt de vivre - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER