Le CIFF confirme son ambition parisienne

Le CIFF sera présent à Paris en janvier prochain. C'est ce que confirme Kristian Andersen, le patron du salon danois, acteur incontournable de la scène mode scandinave et européenne. Les envies parisiennes de l'équipe du CIFF avaient été affichées l'hiver dernier et les organisateurs envisageaient un premier événement dès ce mois de juin.


Kristian W. Andersen, directeur et directeur mode - northmodern

A l'occasion de cette Fashion Week masculine, le CIFF a organisé un dîner et une soirée parisienne avec les marques, acheteurs et partenaires. L'occasion aussi de préciser les contours du projet parisien. « Nous ne sommes pas en train de créer un immense salon. Nous allons nous appuyer sur l'expérience du concept North Wind, créé il y a quelques années pour pouvoir voyager, détaille Kristian Andersen. Nous l'avions mis sur pied pour présenter 90 marques de différents segments chez Harvey Nichols. Je viens régulièrement à Paris et suis présent à chaque Fashion Week. Et je pense que c'est le moment d'être présent. »

L'ambition de l'équipe du CIFF n'est donc pas de créer un salon scandinave à Paris. L'organisateur entend réunir et animer sa communauté.

« Il y a beaucoup de showrooms et d’endroits, mais je prends le temps de trouver un lieu pour pouvoir ramener entre 25 et 50 designers. Ce sera certainement en collaboration avec des showrooms avec qui on travaille déjà. C’est un début. Le plan n’est pas de créer un salon ou un showroom. Il y aura des créations spéciales pour notre lieu. Je n’aime pas l’idée de ce qui est stable et fixe. Il y a peu de gens qui aiment rester quatre jours dans un même lieu, estime le dirigeant. Nous faisons aussi des hôtels et des restaurants au Danemark. L’idéal, c’est de pouvoir installer un lieu créatif avec un restaurant et pouvoir montrer. La nourriture est très importante en France, mais aussi au Danemark. La cuisine est très healthy et je pense que cela correspond à ce qui se déroule dans la mode autour de la durabilité. »

En termes d'offres donc, pas question d'implanter les 2 000 marques présentes à Copenhague. La sélection se fera sur un thématique ciblée avec des profils aptes à créer l'événement. « Cela peut être des Japonais, des Danois, des Français, peu importe. Entre le Danemark et le Japon, il y a une bonne énergie autour du minimalisme. Et pour Paris, ce sera certainement un mélange entre le Japon, la Scandinavie et l’Italie. On aimerait bien inviter des amis et français et américains », avance Kristian Andersen.

Le dirigeant précise qu'une centaine de marques se sont montrées intéressées par le projet dont une trentaine d'acteurs français. La volonté est de créer deux rendez-vous par an, avant de lancer un projet pour janvier-février 2020 à Londres et d'envisager ensuite un événement aux Etats-Unis.

Mais avant de concrétiser janvier, le CIFF tiendra son rendez-vous estival en août. Pour cette édition, Copenhague résonnera de musicalités africaines. Kristian Andersen, qui travaille pour ce projet avec Stavros Karelis, basé à Londres, annonce un partenariat avec la plateforme artistique, mode et musicale nigériane Homecoming Project. Une autre façon de voyager.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER