×

La marque Carolina Ritzler se rebaptise Ellozze

Publié le
today 25 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cinq ans après son lancement par la créatrice éponyme, la marque Carolina Ritzler entame une nouvelle vie. C'est même une page qui se tourne puisque sa fondatrice a quitté l'entreprise -même si elle en reste actionnaire- augurant d'une nouvelle phase de l'histoire de cette griffe qui s'est fait de la combinaison féminine sa spécialité. Une relance qui prend vie cet automne et qui passe logiquement d'abord par un nouveau nom de baptême : Ellozze.


Combinaison hiver 19 - Ellozze - Elloze


Déjà présente aux côtés de la fondatrice depuis 2016, c'est la directrice générale Narjisse Temmim qui conduit ce nouveau rebond de la marque. Ellozze, un nom choisi pour affirmer le tempérament de la marque incarné par sa pièce fétiche, qui reste naturellement le fil rouge des collections : la combinaison. "L'idée est même d'aller plus loin encore dans la proposition, car c'est ce savoir-faire sur cette pièce qui a fait connaître la marque. Donc proposer encore plus de variété de forme pour répondre aux envies de femmes plus diverses, et par exemple adaptées aux morphologies avec bientôt une variante tall et regular qui correspondent à deux hauteurs de fourche différentes", explique la dirigeante.

Au style, un collectif de stylistes a été recruté il y a un an pour prendre la suite de la fondatrice de Carolina Ritzler. Il oeuvre aujourd'hui à cette relance, mais pas tout à fait seul. En effet, dans ses nouveaux habits, la marque n'abandonne pas tout à fait l'idée d'une marque incarnée, puisqu'elle s'ouvre à des invitées. Chaque saison, une capsule sera ainsi imaginée par une personnalité du monde de la mode en collaboration avec le studio.

Pour la première, qui marque la bascule officielle de la marque sous son nouveau nom, c'est la journaliste et influenceuse Peggy Frey qui a été conviée par Ellozze. Elle signe ainsi une capsule de trois pièces mises en vente en cette fin novembre sur le nouveau site de la griffe, ainsi qu'en exclusivité aux Galeries Lafayette Champs-Elysées, où Ellozze inaugure un nouveau corner au premier étage.


Peggy Frey dans sa combinaison Ellozze - Matthieu Salvaing - Elloze


"Pour le coup je suis vraiment une adepte des combinaisons. J'aime l'assurance que cette pièce dégage, et à la fois sa facilité : cette pièce habille tout de suite", estime l'invitée d'Ellozze. "L'histoire de la capsule a démarré avec le tissu. Je ne voulais pas démarrer l'histoire avant de l'avoir trouvé, et c'est cette flanelle grise qui ensuite a fait découler un univers très working girl, Wall Street, avec un clin d'oeil eighties", explique Peggy Frey.

"Les capsules seront en effet conditionnées par la matière puisque ce seront des éditions limitées à partir de fin de séries de tissus couture", précise Narjisse Temmim. Fruits de cette première invitation : une combinaison, bien sûr, mais aussi une veste sans manche à épaulettes et un manteau léger. Un uniforme de bureau à ceinturer pour être féminisé.

Pour faire connaître son rebranding, la marque pourra donc compter sur l'audience de la journaliste mode aux 31 000 followers sur Instagram. La relance de cette griffe haut de gamme et made in Paris (comptez 450 euros en moyenne pour une combinaison) est par ailleurs toujours soutenue par la même équipe de business angels privés qui accompagne l'entreprise depuis plusieurs années.

Outre cette initiative et sa vitrine web, la conversion sous le nouveau nom s'achèvera avant la prochaine saison, notamment dans le showroom boutique de la marque rue Etienne Marcel à Paris, et chez sa soixantaine de revendeurs, dont une vingtaine en France, mais l'essentiel aux Etats-Unis. Pour la suite, avec un nom qu'elle juge plus facile à l'international, la dirigeante de la marque qui tait son chiffre d'affaires actuel compte accélérer sur deux segments très convoités : le digital, mais aussi le continent asiatique. Des discussions sont ainsi en cours avec de potentiels premiers revendeurs à Séoul, Hong Kong et Tokyo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com