×

Kering bannit les mannequins mineurs

Publié le
today 15 mai 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering, qui avait adopté en 2017 une charte avec LVMH pour interdire l'emploi de mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans, va plus loin. Le groupe de luxe français s’engage à ce que « les maisons du groupe recrutent uniquement des mannequins âgés de plus de 18 ans pour participer à leurs défilés ou à leurs séances photos représentant des adultes, à compter de 2020 », soit avec la saison automne-hiver 2020-21.
 

Saint Laurent, automne-hiver 2019-20 - © PixelFormula


« En tant que groupe de luxe mondial, nous avons conscience de l’influence exercée par les images produites par nos maisons, notamment auprès des jeunes générations. Nous estimons avoir la responsabilité de proposer les meilleures pratiques possibles dans le secteur du luxe et nous espérons créer un mouvement qui incitera d’autres à nous suivre », déclare le président-directeur général du groupe, François-Henri Pinault, dans un communiqué.
 
« Le niveau de maturité physiologique et psychologique de mannequins âgés de plus de 18 ans nous semble en effet plus approprié au rythme et aux exigences liés à cette profession. Nous avons par ailleurs conscience du modèle que les images renvoyées par les maisons de luxe peuvent constituer pour certains publics », renchérit Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable et des affaires institutionnelles internationales de Kering.

Dans la charte précédente, le groupe avait pris des engagements majeurs. En particulier l’obligation de ne travailler qu’avec des mannequins en possession d’un certificat médical valide attestant de leur bonne santé et datant de moins de six mois, la suppression des tailles 32 chez les femmes et 34 chez les hommes dans les demandes de casting, l’introduction de nombreuses avancées relatives aux conditions de travail telles que la possibilité pour les mannequins d’avoir accès à un « espace réservé » leur permettant de se changer commodément ou encore l’accès à une nourriture et à des boissons adaptées à leurs besoins alimentaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com