Iceberg se relance en grand

Iceberg veut renouer avec son lustre d’antan. La marque de prêt-à-porter italienne axée sur la maille et le sportswear fondée en 1974 par Silvio et Giuliana Gerani, qui connut le succès avec l’arrivée au style de Jean-Jacques de Castelbajac dans les années 1980, se relance avec force cette saison.

Le nouveau flagship milanais de Iceberg

A l’occasion de l’imminente Semaine de la mode italienne, elle dévoilera la collection (printemps-été 2016) de son nouveau directeur créatif, le jeune styliste viennois Arthur Arbesser (33 ans), ainsi que son tout nouveau flagship, où seront exposées les pièces mêmes qui auront défilé la veille !

Le magasin de 250 m2 sur deux niveaux est situé dans le quadrilatère du luxe milanais, au n°4 de via Verri. L’aménagement conçu par l’architecte Hannes Peer, tout en béton et structures métalliques avec ses éclairages au néon, semble s’inspirer d’un espace industriel. De grands panneaux évoquant les « billboards » des aéroports affichent en alternance les photos des collections ou des surfaces lisses en acier ou en marbre.

Depuis deux ans, la griffe a amorcé un parcours de repositionnement dans le segment « advanced contemporary », proposant un produit de grande qualité à un prix accessible. Dans ce contexte, sa distribution ne sera plus gérée comme auparavant par le groupe Gilmar qui, outre sa marque propre Iceberg, produit et distribue en licence N°21, Fausto Puglisi, Siviglia et Paolo Pecora, mais par le Milanais 247Showroom, qui travaille notamment avec Courrèges, Phillip Lim ou encore Opening Ceremony.

Arthur Arbesser

« Je voulais une distribution plus internationale et plus cool. L’autre nouveauté, c’est que nous allons faire de notre historique espace de La Pelota une nouvelle destination de la mode à Milan, où va s’installer, au-delà de notre propre showroom et de notre QG, également celui de 247 Showroom. Par ailleurs, pour la première fois Iceberg ne défilera pas à La Pelota, pour bien marquer ce nouveau départ », explique le patron de Gilmar, Paolo Gerani.

Arrivé aux commandes de la ligne féminine en juin dernier, Arthur Arbesser s’est plongé dans les archives et l’univers de la marque avec enthousiasme, succédant à Alexis Martial, le précédent DA, parti en mars chez Carven. La ligne homme, actuellement dessinée par une équipe de style interne, fera elle aussi l’objet d’une relance prochainement.

« Je me suis rendu compte en prenant en main la collection femme de la force de cette marque, qui a été dessinée par le passé par de grands stylistes à leurs débuts tels Marc Jacobs, Dean et Dan Caten de Dsquared2, Giambattista Valli… Elle éveille des souvenirs ou des émotions particulières chez la plupart des personnes. C’est un luxe pour un jeune comme moi de pouvoir réinterpréter un label avec une telle histoire », estime Arthur Arbesser, qui va mettre l’accent « sur le graphisme, les couleurs et la maille », en apportant une nouvelle fraîcheur au label.

Iceberg veut accélérer à l'international

« Iceberg a toujours été liée à l’art et Arthur est un passionné d’art, mais il le traduit dans son travail de manière minimale et très peu conceptuelle. Ce qui correspond idéalement à notre marque », complète Paolo Gerani.

Iceberg est actuellement distribuée dans ses quatre magasins en propre italiens (Milan, Rome, Porto Cervo, Riccione), ainsi que dans 18 boutiques en franchise et via des clients multimarques, notamment en Chine, Russie et dans les Emirats arabes unis.

Neuf nouvelles ouvertures sont prévues entre la fin de l’année et le 1er semestre 2016, principalement en Asie, de Macao à Shanghai. Le label table sur un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros pour 2015 sur un total de 90 millions pour le groupe de San Giovanni in Marignano (Italie du Centre) Gilmar.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER