×
Publié le
6 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gucci s'allie à une banque pour soutenir ses fournisseurs dans leur transition écologique

Publié le
6 juil. 2021

Gucci franchit un nouveau pas pour accélérer la transition écologique de l’industrie de la mode. La griffe phare du groupe Kering annonce un accord avec la première banque italienne, Intesa Sanpaolo, pour faciliter le passage de ses fournisseurs vers "des pratiques durables et inclusives" en les amenant à s’engager dans "un parcours d’amélioration de leur propre responsabilité sociale et environnementale", en ligne avec les directives du gouvernement italien dans le cadre de son plan national de redressement et résilience (PNRR).


Le centre de formation interne de la griffe italienne - Gucci


Via cet accord, les entreprises travaillant pour Gucci bénéficieront d'un accès facilité au crédit, à travers des lignes de financement accordées par Intesa Sanpaolo pour soutenir certains objectifs spécifiques liés aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), tels le passage à une énergie renouvelable, la réduction des déchets et de la consommation d’eau, etc.

La griffe présente ce projet comme "un accord unique en Italie". En réalité, la Camera della Moda (CNMI) a lancé en 2017 un projet similaire visant à soutenir de manière très concrète la mise en place d’une filière productive écoresponsable via le financement "Funding Sustainability", mis en place par UniCredit, autre géant bancaire italien. L’idée était soutenir un groupe de PME via des financements à moyen et long termes destinés à améliorer leurs structures de production.

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois non plus qu’Intesa Sanpaolo met en place des emprunts liés aux critères ESG dans le secteur de la mode et du luxe. Elle a notamment accordé ce type de financement "vert" à Salvatore Ferragamo et à Moncler.

Avec Gucci, qui veut s'ériger en exemple, cette démarche s'élargit à toute la chaîne d'approvisionnement et, vu la taille de la griffe, ce projet devrait toucher plus en profondeur le tissu industriel transalpin. "Il s’agit d’une étape importante, car seulement ensemble -public et privé, grandes entreprises et PME, nous pouvons rejoindre des objectifs critiques pour la société et pour l’Italie", commente dans un communiqué le PDG de Gucci, Marco Bizzarri.

Ce projet s’inspire du modèle de partenariat expérimenté l’an dernier à travers le "Programma Sviluppo Filiera", un programme d’Intesa Sanpaolo dédié au développement de la chaîne de production lancé en mai 2020 pour soutenir les fournisseurs de Gucci durant la crise du Covid-19. Grâce à ce programme, plus de 150 de ses fournisseurs italiens ont bénéficié en un an de financements à hauteur de 230 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com