×

Giorgio Armani et YNAP dévoilent leur "modèle de distribution de l’avenir"

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
22 juil. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani et le géant du e-commerce Yoox Net-A-Porter (YNAP) ont annoncé avoir conclu un accord portant sur une meilleure intégration de la boutique en ligne de la maison de luxe et de ses boutiques physiques dans le monde.


Giorgio Armani


Les deux entreprises entretiennent des relations commerciales depuis déjà une vingtaine d’années, car c’est une filiale de YNAP qui opère et gère depuis longtemps la boutique en ligne d’Armani.

Les deux associés ont désigné cet accord comme étant celui d’une "Nouvelle Ère". Il est en principe conclu jusqu’en 2025 et porte sur l’intégration complète des canaux physiques et digitaux de la maison italienne, qui devrait être finalisée dès 2022 et commencera à porter ses fruits l’année suivante. Les clients Armani pourront ainsi accéder aux produits indifféremment via les canaux en ligne et physique. C’est une belle réussite pour YNAP, qui combat ainsi l’idée reçue voulant que les grandes entreprises aient tendance à ramener leurs opérations digitales en interne même après avoir collaboré avec un spécialiste pendant des années.

De la part de Giorgio Armani, la décision est facile à comprendre, car la relation avec YNAP est apparemment fructueuse et durable.

Cela fait déjà quelque temps que les marques de toute la gamme de prix tentent de maximiser leurs opportunités en effaçant les barrières entre le physique et le numérique. Mais depuis la pandémie, l’importance de cette stratégie d’intégration s’est encore accrue, car les clients ont encore plus tendance à effectuer leurs achats en ligne. Les entreprises ont ainsi pu constater que la mise à jour du stock en ligne et en boutique n’était pas toujours aussi efficace qu’il n’y paraissait

Un fort potentiel de croissance sur les ventes digitales



Giorgio Armani et YNAP ont souligné les nombreux avantages que va présenter ce nouveau partenariat, dont la réduction des déchets. "Cela permet d’éviter les fausses ruptures de stock et d’éliminer les produits non vendus en raison d’inventaires effectués séparément à différents endroits", déclare le président et PDG de YNAP Federico Marchetti à Reuters.

Ce partenariat arrive à l’heure où le secteur du luxe est en train de réaliser l’ampleur de son retard concernant la vente en ligne. Elle ne représentait que 12 % des ventes de luxe en 2019, bien moins que ce que peuvent revendiquer de nombreuses marques d'entrée et milieu de gamme.

YNAP a déclaré mercredi que "dans le contexte actuel, et encore plus depuis la pandémie de Covid-19, la mode doit être repensée. La technologie doit encourager une approche plus innovante. Elle peut permettre de créer une relation directe et personnelle avec les clients, mais aussi de comprendre leurs attentes afin de leur proposer une grande variété de choix en intégrant les boutiques physiques et les boutiques en ligne."


Le PDG de YNAP Federico Marchetti et Giorgio Armani


Côté pratique, les commandes seront traitées à l’aide du réseau de distribution de YNAP, mais aussi via les centres logistiques et les boutiques Armani. "Grâce à la technologie, les clients disposeront d’une visibilité totale des collections complètes de la saison, pouvant ainsi accéder à une gamme plus large et acheter tous les produits disponibles, qu’ils soient vendus en boutique ou en ligne", résume le spécialiste du e-commerce.

Giorgio Armani lui-même ajoute : "Au cours des derniers mois, j’ai repensé le business model d’Armani Group en me basant sur un concept qui m’est très cher : faire moins de choses, mais les faire mieux. Je veux inviter les clients à consommer de façon plus responsable, en se concentrant sur l’authenticité et le changement. Yoox Net-A-Porter est un partenaire qui me permet de convertir ce principe en un nouveau projet d’expérience d’achat multicanale où la relation avec le client est de plus en plus personnelle et directe. La vente en ligne et les boutiques sont intégrées via un équilibre dynamique. Les retombées vont être positives, notamment pour l’environnement."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com