×
Publié le
21 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani annonce ses objectifs environnementaux

Publié le
21 juil. 2021

Giorgio Armani renforce son action en faveur de la planète. Le groupe de luxe italien, qui a initié à s’engager dans une démarche de développement durable depuis 2016 en identifiant clairement ses priorités dans des bilans de durabilité annuels, va plus loin en se fixant des objectifs environnementaux concernant la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES).


Un look du dernier défilé Armani Privé pendant la Semaine de la Couture - © PixelFormula


Dans un communiqué, Armani Group annonce son intention de réduire de 50% d’ici à 2030 (par rapport à 2019), ses émissions de GES de scope 1 et 2, c’est-à-dire les émissions directes et celles indirectes liées à l’énergie nécessaire à la fabrication du produit. Par ailleurs, il s’engage à réduire les émissions de GES de scope 3, soit tous les autres postes d’émissions (concernant notamment services, transports et distribution en aval) de 42 % d'ici à 2029 en prenant toujours 2019 comme année de référence.

Le groupe précise que ces objectifs concrets ont été "validés par l'initiative Science Based Targets (SBTi), pour réduire globalement émissions de gaz à effet de serre". Cette initiative conjointe du CDP (anciennement le Carbon Disclosure Project, le Projet de divulgation des émissions carbone, du Pacte mondial des Nations Unies, de l’Institut des ressources mondiales (World Resources Institute) et du World Wildlife Fund aide les entreprises à déterminer un parcours de réduction de leurs émissions de carbone .

"Les mesures annoncées par Giorgio Armani sont en ligne avec l'objectif de limiter le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 1,5 degré Celsius par rapport au niveau préindustriel, tel que le stipule l’Accord de Paris de 2015", souligne encore l’entreprise italienne, qui communique pour la première fois sur ce sujet bien qu'elle s'intéresse au développement durable depuis plusieurs années.

"Je suis particulièrement fier de cette étape importante, qui témoigne de la détermination du groupe à poursuivre dans la voie qu'il a engagée", commente Giorgio Armani, en rappelant combien cette approche est compliquée à mettre en place.

"La lutte contre le changement climatique est une entreprise très complexe qui demande un grand dévouement et doit couvrir l'ensemble du processus de production. Le concept de durabilité, en effet, doit être adopté à tous les niveaux, en produisant moins et mieux, en sélectionnant des matières premières à faible impact environnemental, en mettant constamment en œuvre des procédés innovants, en réduisant les déchets et les rebuts, en utilisant des sources d'énergie renouvelables et, de cette manière, en réduisant les émissions nocives pour notre planète", explique le couturier.

Armani Group n’est pas la seule griffe de luxe à s’activer sur ce front. Gucci, Kering, LVMH et d’autres ont également dévoilé leurs objectifs ces dernières années. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com