×
Publié le
25 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En temps de crise, les campagnes mode jouent l’humour

Publié le
25 nov. 2020

Pour sortir d'un contexte moribond, un certain nombre d'enseignes et de marques de prêt-à-porter jouent sur la carte de l’humour, de la parodie et du décalage. Une stratégie visible à travers quelques nouvelles campagnes qui pourraient bien marquer les esprits.


La campagne de la marque Mood Paris


Au rayon comique, la marque canadienne pour hommes Henri Vézina, installée depuis plus d’un demi-siècle, diffuse depuis quelques semaines une campagne intitulée "Work from Home" en clin d’œil au télétravail, en mettant en scène des hommes en demi-costume, sans pantalon mais avec caleçon, chaussettes et casquettes. Un parti-pris proposé par l'agence Dentsu McGarry Bowen et qui permettrait aux hommes de continuer à participer aux visioconférences dans la plus grande relaxation.
 
Humour encore avec Mood Paris, une marque de lingerie et de maillot de bain française sur un positionnement écoresponsable, fondée par deux jeunes créatrices, Marjorie Dubois et Eugénie Puzzuoli. Censurée par les réseaux sociaux pour une campagne d’image aux mannequins féminins "trop dénudés", la marque rebondissait il y a quelques jours en présentant ses modèles de body et maillots de bain sur un homme, un pied-de-nez aux réseaux sociaux qui selon elles "considèrent les photos d’un homme en caleçon plus décent", doublé d'un hashtag #abodyisabody.


La dernière campagne Célio "Mission Noël"


Dans un autre genre, Celio enfonce le clou cette semaine en faisant appel à l'agence M&C Saatchi.GAD, qui met en scène l'humoriste et comédien Baptiste Lecaplain pour sa dernière campagne de publicité. Intitulée "Mission Noël", l'opération met en scène le capitaine Lecaplain à bord de son vaisseau spatial, découvrant une sélection de pièces en apesanteur à travers son hublot. Proche de la parodie d’un film de science-fiction, le spot principal s’accompagne de capsules courtes sous forme de sketchs pour les réseaux sociaux détournant tous la course éternelle et hystérique aux cadeaux.
 
Il y a quelques jours, une autre enseigne masculine, Jules, annonçait, elle, sa campagne "Men in Progress", tournant en dérision les clichés traditionnels attribués aux hommes et profitant de l’occasion pour mettre en avant sa ligne écoresponsable.
 
Plus loin enfin, en Australie, le multimarque en ligne The Iconic faisait lui appel au duo de créatifs en vogue The Inspired Unemployed pour le film de sa dernière campagne. Un défilé loufoque où les deux héros enchaînent les chorégraphies drôles sur la musique "Ride on time". Ne pas se prendre au sérieux, ouvrir la mode à tous, sans l’exclusivité traditionnelle, une recette qui semble marcher.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com