×
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
18 oct. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En forme de pigeon ou de paquet de chips, le sac à main n'est plus celui que vous croyez...

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
18 oct. 2022

Les sacs à main servent-ils toujours à ranger et transporter nos objets du quotidien? C'est la question que l'on peut se poser après avoir découvert les derniers modèles des plus grandes maisons de mode, de Balenciaga à JW Anderson, qui semblent avoir transformé cet accessoire autrefois pratique en véritable objet d'art. Explications.


Thom Browne - Printemps/été 2023 - Collection femme - Paris © PixelFormula - © PixelFormula



Un paquet de chips en guise de sac à main. La blague pourrait prêter à rire… Si c'en était réellement une. On doit le concept à Demna, directeur artistique de Balenciaga, qui multiplie depuis son arrivée à la tête de la maison de couture les accessoires et vêtements insolites. Après les sneakers usées et trouées commercialisées à plus de 1.000 euros, ou la parka technique jaune fluo digne des meilleurs spots de la sécurité routière, c'est donc avec un sac en forme de paquet de chips que Balenciaga parvient à s'attirer les faveurs - et quelques critiques - du public.

Il faut dire que la maison connue pour son anticonformisme ne manque pas d'audace en matière de maroquinerie. On se souvient de son sac-enceinte et de son sac-poubelle doté de liens coulissants, tous deux commercialisés à des prix exorbitants, et plus récemment d'un énorme sac doté d'un bras. Rien que ça.

Il y a de quoi s'interroger sur la nouvelle fonction des sacs à main. Servent-ils toujours à transporter nos clés, titres de transport, et autres papiers d'identité, ou sont-ils désormais exclusivement esthétiques - ou inesthétiques, c'est selon? Bien trop petits pour accueillir nos objets du quotidien, ou alors bien trop grands pour les rendre accessibles, ces nouvelles pièces de maroquinerie interrogent sur leur utilité. Et qu'on se le dise, Balenciaga n'est pas la seule maison à proposer des sacs à main qui n'en sont plus.

Car le paquet de chips imaginé par Demna, qui est en réalité le fruit d'une collaboration avec la marque Lay’s et devrait être commercialisé pour la modique somme de 1.800 dollars, n'est pas la seule pièce de maroquinerie à avoir fait parler ces derniers mois.


Balenciaga - Printemps-été 2023 - Paris - © PixelFormula



Après avoir dévoilé un sac à bandoulière en forme de casquette, ainsi qu'un porte-monnaie en forme de pénis, la maison JW Anderson s'est illustrée avec un sac pigeon pour la saison automne-hiver 2022. Récemment adoptée par Sarah Jessica Parker, la création ne fait pas qu'adopter la forme de l'oiseau le moins apprécié de la capitale, elle se porte également à la main telle une pochette. Et, disons-le, ce sac est loin de pouvoir accueillir moult objets du quotidien. Mais se balader avec un pigeon dans les bras, c'est ne pas passer inaperçu. Est-ce là la nouvelle fonction des sacs à main?

Une pièce mode à part entière



On se souvient également du sac en forme de chien, voire de homard, de Thom Browne, que la maison a renouvelé pour la saison printemps-été 2023, et qui, bien que plus grand, et donc plus disposé à accueillir le nécessaire des hommes et des femmes, demeure bien plus esthétique que pratique. Et c'est toute la nouveauté. Les sacs ne se contentent plus d'adopter des formes rectangulaires, ou fourre-tout, bien trop classiques, se voyant ériger en accessoires de mode à part entière. Plus que la dernière touche apportée à une tenue, le sac à main peut désormais à lui seul définir une silhouette.


JW Anderson - Automne-hiver 2022 - Milan - © PixelFormula


En témoignent les nombreuses pièces de maroquinerie, toutes plus insolites les unes que les autres, présentées par Moschino lors de la dernière Fashion Week de Milan. Du matelas gonflable au tourteau en passant par le désormais célèbre sac façon blouson de biker… La marque s'est clairement distinguée en proposant une ribambelle de sacs surprenants, pour lesquels - là encore - la fonctionnalité semble passer bien après l'esthétique et la créativité. Il faut dire que la maison portée par Jeremy Scott est une experte en la matière, comptant un sac rigide en forme de sèche-cheveux dans ses rangs.

On le sait, il ne faut pas longtemps aux enseignes et marques de prêt-à-porter pour adopter les tendances repérées sur les podiums des plus grandes capitales de la mode. Si l'on considère que du catwalk à la rue, il n'y a désormais plus qu'un pas, nul doute que ces sacs à main d'un nouveau genre vont rapidement faire des émules auprès d'un public en quête d'une mode toujours plus extravagante.


(ETX Daily Up)


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2023 AFP-Relaxnews.