×
Publié le
17 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dolce & Gabbana lance sa formule "see now buy now"

Publié le
17 nov. 2020

Dolce & Gabbana lance "DG Digital Show": des mini-défilés diffusés sur son site et ses réseaux sociaux, consacrés à ses pré-collections, directement disponibles à la vente sur son e-shop et dans ses boutiques à l'enseigne. La maison de luxe italienne n’entend pas renoncer pour autant à ses traditionnels défilés physiques, mais cherche plutôt à créer de l’animation sur la Toile, tout en relançant des ventes ralenties par le confinement en cours dans plusieurs de ses marchés.


L'un des modèles du premier show digital - Dolce & Gabbana

 
"Créer quelque chose en mouvement, faire vivre le vêtement en offrant l’émotion du défilé, nous semblait plus opportun en ce moment où nous sommes enfermés. C’est une manière d’être plus vivants, plus attentifs", explique Domenico Dolce dans une vidéo.

"Au lieu d’effectuer l'habituel catalogue d’images, on a décidé de réaliser de véritables shows. Ce qui est nouveau aussi, c’est que tu vois les produits et s’il te plaise, tu peux les acheter directement en ligne sans attendre six mois comme auparavant", enchaîne Stefano Gabbana.

Les deux designers fondateurs de la griffe ont en effet imaginé une formule originale de "see now buy now", qui ne s’adresse pas au canal wholesale, mais uniquement à son réseau de distribution directe, en présentant et commercialisant leurs pré-collections femme et homme pour la toute première fois par le biais de défilés.

"L’idée est de diffuser chaque mois un défilé digital autour d’une capsule pensée spécialement pour ce projet. La prochaine sera consacrée à l’homme", nous précise la maison.
 
"Il y a quelques temps, on parlait du see now buy now. Ici, il s’agit d’un concept un peu différent. Nous aimions l’idée de nous inspirer de la rue, des personnes, de ce qui est en train de se passer, et de livrer tout de suite au marché ce que nous pensons, nos émotions et nos sentiments", explique encore Domenico Dolce.

"C’est un parcours nouveau aussi pour nous. Nous croyons beaucoup au défilé avec le public et l’audience comme un moment d’agrégation, de partage, mais aussi d’inspiration et d’échange d’idées. Nous avons inventé ces petits défilés pour créer de l’empathie, quelque chose d’émotionnant avec les vêtements", conclut-il.
 

Le label signe une pré-collection à la fois riche et basique - Dolce & Gabbana


Le premier mini-show numérique intitulé "Walking in the street", d'un peu plus de 7 minutes, a été diffusé le 13 novembre et était consacré au prêt-à-porter féminin. Au total, une quarantaine de looks endossés par une dizaine de mannequins coiffées, maquillées et dûment accessoirisées (bijoux, lunettes, sacs), se déplacent exactement comme dans un vrai défilé, le long d’un podium aux allures de rue en bitume dans un déferlement d'images de métropoles chaotiques. 

L'esprit de la collection est plutôt jeune avec un accent nineties très urbain et des mix & match. Les silhouettes mélangent du jeans avec des pièces plus précieuses. Les tailleurs-pantalons sont revisités dans un esprit jeune, les costumes de banquier rebrodés. Blousons et blazers se portent sans manche, façon gilet. Les shorts s'enfilent sur des collants fantaisie. T-shirts et tennis blanches complètent le vestiaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com