×

Cuisse de Grenouille lance une ligne enfant et se recentre pour surfer sur ses points forts

Publié le
today 2 mai 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Surf in Paris, c’est eux. Depuis 2010, Cuisse de Grenouille a su se faire un slogan, un message peut-être davantage qu’un nom. Le nom de la marque étant encore assez peu connu. Néanmoins, elle devrait progressivement gagner en visibilité avec les collaborations, les capsules et leur présence dans les grands magasins. Dans un esprit « père et fils », la marque, soutenue par le fonds Audacia, vient de lancer la semaine dernière une capsule pour enfant, pour garçon plus précisément, qui décline un tee-shirt, un sweat-shirt et un maillot de bain. « On nous demandait de l’enfant depuis un moment. Je suis devenu papa d’un  garçon il y a un an et demi et ça a fini de me convaincre », précise Lucas Bonnichon, cofondateur de la marque avec son frère Séverin.


Le label a lancé une capsule enfant dans un esprit « père-fils » - DR


Depuis plusieurs saisons, les deux frères ont repensé leur stratégie en voulant revenir aux origines de Cuisse de Grenouille. Ainsi, après avoir ouvert plusieurs magasins, ils ont préféré n’en garder qu’un, le premier ayant vu le jour rue Froissart, dans le Haut Marais. Les trois autres ont fermé : rue Vieille-du-Temple à Paris il y a un an et demi, à Cannes début 2018 et dans le quartier des Batignolles en mars dernier.

« Si ouvrir à Cannes peut se rapprocher d’une erreur de jeunesse, la boutique des Batignolles, en revanche, était rentable. Mais en nous projetant dans l’avenir, nous avons voulu prendre les bonnes décisions en nous focalisant sur un seul magasin, notre flagship de la rue Froissart, que nous allons bientôt réaménager. Nous préférons aussi miser sur notre e-shop, qui reste notre premier magasin au niveau des ventes ainsi que sur le développement du wholesale », indique Lucas Bonnichon.

Durant l’été, ce flagship du Haut Marais sera donc fermé pour travaux afin d’offrir de nouveaux atours dès la rentrée. La machine à café fera donc son retour pour recréer « un lieu de vie » comme à son ouverture. Le label compte aujourd’hui 150 clients, dont la moitié en France et une quarantaine aux Etats-Unis, où la percée d’est opérée depuis 2016 grâce à un agent. Dès le printemps-été 2020, elle sera également distribuée en Europe du Nord par un agent basé à Amsterdam. En France, elle est bien représentée dans les grands magasins : dans une vingtaine de Galeries Lafayette, au Printemps Haussmann, au Bon Marché et au BHV, au rez-de-chaussée face à AMI.


Le label aime personnaliser son « surf in » au gré des demandes de ses revendeurs ou de ses clients - DR


Après avoir dévoilé une collab' avec Montagut la semaine dernière, elle présente d’ici début mai une capsule réalisée en collab' avec le site Sarenza. Elle y proposera un tee-shirt, une paire de chaussures et une casquette. En outre, la marque multiplie les opérations où elle sollicite ses clients. L’année dernière, elle avait demandé quel était leur lieu préféré pour compléter sur le « surf in » d’un sweat et remplacer Paris. Carnac, la côte basque, la rive gauche ou Bali avaient fait partie des lieux les plus cités. Début avril, elle a renouvelé l’expérience en proposant aux clients de créer leur tee-shirt personnalisé, toujours associé au « surf in » : 300 ventes ont été réalisées pour l’occasion. Depuis sa création, la griffe offre le même service à des revendeurs partenaires. Elle a ainsi développé une soixantaine de « surf in » de New York à Tokyo, en passant, récemment, par Brest. Ces modèles ne sont d’ailleurs disponibles que dans les magasins concernés.

L'année dernière a été positive pour la griffe, qui a réalisé 3,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, gagnant ainsi quasiment un million d'euros comparé à l'exercice précédent. 2019 devrait être aussi synonyme de croissance des ventes. Depuis près de quatre ans, Cuisse de Grenouille se conjugue aussi au féminin. Les ventes des collections femme représentent 25 % du chiffre d’affaires. Néanmoins, les frères Lucas et Séverin Bonnichon ne sont pas sûrs de la pertinence de la formule. Si rien n’est encore certain, ils envisagent de sortir des capsules destinées à la femme plutôt qu’une collection à part entière.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com