×

Chanel : Karl Lagerfeld embarque la couture au Sud, mais esquive le moment de saluer

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 22 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tandis que Paris était submergée par la neige, Chanel s’est lancée dans un voyage vers un décor méditerranéen ensoleillé à l’occasion de son dernier défilé de haute couture au Grand Palais, où Karl Lagerfeld a provoqué la surprise en ne venant pas saluer, pour la première fois de mémoire d’homme.


Chanel - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


 À sa place, c’est son bras droit, Virginie Viard, devant une fresque géante représentant une villa toscane, qui est venue recevoir les applaudissements des 600 spectateurs, accompagnée de la top italienne aux yeux verts Vittoria Ceretti, âgée de vingt ans, qui était vêtue d’un maillot de bain scintillant en argent avec bonnet et traîne assorties. Esther Williams avec du panache et du punch.

Et puis, quelques secondes après le dernier passage de l’ensemble des mannequins, le DJ Michel Gaubert, qui assure la bande-son des défilés de Karl Lagerfeld depuis des décennies, a pris le micro.

« Mesdames et messieurs, quelques minutes d’attention. Comme vous pouvez le constater, Monsieur Lagerfeld a demandé aujourd’hui à Virginie Viard de le représenter en tant que directrice du studio de création à l’issue de cette magnifique collection inspirée par le 18e siècle. Nous attendons Monsieur Lagerfeld pour le deuxième défilé. Merci pour votre attention. Je vous demande de laisser la place pour nos équipes et la mise en place de votre deuxième défilé. Bonne journée a tous », a annoncé Michel Gaubert, en anglais puis en français.


Chanel - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


Selon la taille du décor, Chanel présente souvent deux défilés de haute couture, traditionnellement le mardi matin, à 10h puis 12h.

A la suite de la présentation, la maison a souligné, par voie de communiqué : « A l’issue du défilé, lors du traditionnel salut final, M. Lagerfeld, directeur artistique de Chanel, qui se sentait fatigué, a demandé à Virginie Viard, directrice du studio de création de la Maison de le représenter et de venir saluer les invités aux côtés de la mariée. Virginie Viard, en tant que directrice du studio de création, et Eric Pfrunder, en tant que directeur de l’image de Chanel, continuent à l’accompagner et à assurer le suivi des collections et des campagnes image de la marque ».

Mis en scène dans un merveilleux jardin à l'italienne, avec une piscine en pierre néoclassique, des pelouses impeccables et de grands pins méditerranéens et palmiers, le défilé s’est lancé avec la dernière interprétation en date du tailleur Chanel : cette saison, il est en laine bouclée à carreaux, avec une jupe rallongée, fendue sur un côté ou parachevée par des revers inversés et les épaules décolletées des courtisanes de l’époque géorgienne.


Chanel - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


Pour le soir, Karl Lagerfeld a imaginé quelques robes en soie aux jolies courbes, resserrées à la taille et évasées sous le genou, avec des jupons fleuris dessous. Toutes avaient une allure merveilleuse de Marie-Antoinette des temps modernes.

Le couturier allemand a varié les rythmes en permanence, surprenant soudain avec une incroyable maxi-jupe en plumes blanches de marabout, surmontée d’un blouson de motard croisé noir. Suivi immédiatement par un look inversé, avec un fantastique boléro à plumes sur une jupe crayon en cuir. L’assurance et le talent étaient frappants tout au long du défilé.

Les mannequins à l’allure délicieusement sophistiquée, les cheveux relevés en chignons verticaux de quinze centimètres de haut, comme des princesses versaillaises, portaient des boucles d’oreilles précieuses en guise de touche finale. La bande-son était énergique, avec du Henry Mancini et un final sur le classique de l’icône pop Dalida « Paroles, paroles ». Tout était fluide et distingué jusqu’au choc brutal de cette annonce, qui, pour être franc, soulevait davantage de questions qu’elle n’y répondait.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com