×
Par
AFP
Publié le
25 sept. 2020
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel émet sa première dette verte pour 600 millions d'euros

Par
AFP
Publié le
25 sept. 2020

Chanel a lancé une levée de fonds de 600 millions d'euros d'obligations liées au développement durable, une première pour elle, et devra payer des pénalités si elle n'atteint pas ses objectifs, a annoncé vendredi la maison de luxe.


Chanel - Automne-Hiver 2020 -Prêt-à-porter femme - Paris - © PixelFormula



Ces obligations, cotées à la Bourse du Luxembourg, répondent aux objectifs de "réduction de carbone" définis dans la stratégie de l'entreprise, a précisé le communiqué. L'entreprise s'est notamment engagée sur la diminution de moitié des émissions de gaz à effet de serre de toutes ses activités entre 2018 et 2030.

L'émission, "largement souscrite" selon la maison, est constituée de deux tranches de 300 millions d'euros, qui courent jusqu'en 2026 et 2031. Le coupon annuel de la première tranche est de 0,5% et celui de la deuxième s'élève à 1%.

En outre, "les conditions de ces obligations exigent de Chanel d'atteindre les objectifs de développement durable et soumettent la société à des pénalités au cas où elle ne remplirait pas ses obligations", indique la maison dans le communiqué.

"Nous espérons mettre à profit notre influence pour faire partie de la solution" face aux effets du changement climatique, a avancé le directeur international du développement durable Andrea d'Avack, cité dans le communiqué.


Paris, 25 sept 2020 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.