Brognano confirme son talent entre légèreté, sport et glamour

Un an après avoir débuté sur les podiums milanais, Nicola Brognano s’offre un troisième show chic et décontracté trouvant le juste équilibre entre petites pièces faciles inspirées du vestiaire sportif et silhouettes couture. Le designer de 27 ans, qui a lancé sa marque de prêt-à-porter féminin au printemps 2015, poursuit sur sa lancée avec une collection pour le printemps/été 2019 concoctée pour plaire au plus grand nombre, proposant une vraie couture démocratique.


Un aperçu du style Brognano en backstage juste avant le show - FashionNetwork.com ph Dominique Muret

Les petites robes brodées de marguerites jaunes et les ensembles top-cropped/jupe droite mi-longue aux imprimés fleuris romantiques dans des tons glycine, bleu ciel et jaune poussin, ainsi que les volumineux cols boule en tulle enveloppant tel un cocon le haut de certaines mises de soirée côtoient des tenues plus sportives et quotidiennes : tops et pantalons de cyclistes moulants, maillots de bain au gros zip blanc, tricot de corps, combinaisons de surfeur, anorak-trench en nylon.

Le créateur joue avec ces deux éléments. Ainsi, les gants glamour en tulle apportent cette touche de chic en plus, tandis que des pièces en plastique transparent jaune (tops, robes ou pantalons) viennent dédramatiser certaines silhouette couture.

« Cette saison, j’ai imaginé une Californienne surfeuse en vacances dans le sud de l’Italie. Il y a des jaunes intenses comme le soleil, des habits très couture avec des références à l’univers du sport et une partie plus masculine », explique en backstage le styliste d’origine calabraise basé à Milan, d’autant plus souriant qu’il peut désormais compter sur un investisseur.


Nicola Brognano - FashionNetwork.com ph Dominique Muret

Il y a tout juste 10 jours, le créateur et son associé, Stefano Toselli, ont cédé 35 % de la société paritaire Dicia 7, chapeautant la marque Brognano qu’ils ont fondée ensemble, à Manifattura Paoloni, entreprise située à Appignano, dans la région des Marches, active depuis plus de 30 ans dans l’habillement. Cette dernière investit régulièrement dans les jeunes talents émergents. Elle a cru notamment dès le début en Massimo Giorgetti et possède la majorité de son label MSGM, ainsi que d’autres marques telles Manuel Ritz, Montecore et Paoloni.

« Cet accord est très important pour moi car il va me permettre d’exprimer toute ma créativité, tout en maintenant des prix toujours très compétitifs. Brognano est positionnée comme une marque contemporary. Cette robe avec 30 mètres de tulle est par exemple vendue en boutique à 940 euros », dit-il en indiquant une robe vaporeuse à fines bretelles couleur ciel.

Parallèlement a été constituée une autre société pour gérer la production et le développement du produit, Fashion Container, détenue à 51 % par Manifattura Paoloni, le restant étant aux mains de Nicola Brognano et Stefano Toselli. Le label change donc de producteur, tandis qu’il est toujours distribué auprès du showroom de Riccardo Grassi.


Un look de l'été 2019 signé Brognano - FashionNetwork.com ph Dominique Muret

« Nous sommes très contents. Cette dernière année, nous avons effectué un travail approfondi sur l’identité de la marque tout en posant les bases avec ces différents partenaires, pour affirmer la marque et la faire grandir. Nous sommes distribués aujourd’hui à travers 75 magasins multimarques, dont le Bon Marché à Paris », raconte à FashionNetwork.com Stefano Toselli.

« L’image de la maison se caractérise par cette femme toujours féminine avec une certaine douceur. En même temps, Nicola Brognano tient toujours compte du marché sans exagérer dans les prix », conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER