×
Publié le
19 sept. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Milan débute une Fashion Week riche et inclusive, ouverte à la ville

Publié le
19 sept. 2022

Nouveautés, grands noms, spectacle et glamour… La Semaine de la mode féminine, qui débute ce mardi 20 septembre à Milan et se tiendra jusqu’au 26 septembre, est prête à rivaliser avec la très effervescente semaine new-yorkaise, qui a ouvert la saison. Elle s’annonce, en effet, particulièrement excitante avec une kyrielle d’événements spéciaux, de nouveaux noms et designers, de grands retours et, pour la première fois, plusieurs shows ouverts au public. A commencer par celui de Diesel qui, sous la houlette de son directeur créatif Glenn Martens, va accueillir mercredi 21 plus de 7.000 personnes dans le palais des sports Allianz Cloud.


Avec ses 7.000 spectateurs, Diesel promet un show "démocratique" - © PixelFormula


Dans le même esprit, le lendemain, le show d’Anteprima, la marque de la Japonaise Izumi Ogino, qui célèbrera son 30e anniversaire au stade de l’Arena, sera visible au public. Pour sa part, Prada a offert une invitation à son défilé aux clients de sa dernière collection de NFT, Philosophy de Lorenzo Serafini a récompensé de la même manière les cinq premiers vainqueurs d’un concours lancé sur Instagram. Sans oublier, l’événement organisé du 20 au 24 par le site marchand allemand About You avec défilés ouverts au grand public.

Pas moins de 210 rendez-vous, contre 170 en février dernier, figurent au calendrier de cette semaine dédiée aux collections de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2023, avec 68 défilés (dont sept en format digital), 111 présentations et une trentaine d’événements parallèles. Comme l’a souligné le maire, Giuseppe Sala, "cette Fashion Week est une vraie bouffée d’oxygène pour Milan, certainement l’événement central de septembre".

A cela s’ajoutent plusieurs défilés et présentations hors calendrier officiel. Le tout concentré à plus de 90% sur cinq jours, du mercredi au dimanche. Autant dire un programme ultra chargé, qui démarre notamment mardi par un focus sur la jeune création avec le show collectif des meilleures écoles de mode "Milano Moda Graduate" et avec l’inauguration du Fashion Hub de la Chambre de la mode italienne (CNMI), présentant une sélection de jeunes stylistes italiens ainsi que différents projets, dont Black Lives Matter in Italian Fashion, Budapest Select, Designer for the Planet et l’initiative en faveur des stylistes ukrainiens Hope Fashion Ukraine.

Au menu de cette Fashion Week, bien sûr, les ténors du made in Italy avec Fendi et Roberto Cavalli dès mercredi, suivis par Max Mara, Prada et Moschino jeudi, Tod’s et Versace vendredi, Dolce & Gabbana et Trussardi samedi et Giorgio Armani dimanche. Manque notamment à l’appel Marni, qui a choisi cette saison de défiler à New York, Ambush, qui avait fait ses premiers pas à Milan la saison dernière, Palm Angels et Plein Sport.
 
La capitale de la mode italienne salue, en revanche, le retour de plusieurs grands noms, à l’instar d’Antonio Marras, tout juste racheté par le groupe Calzedonia, qui ouvrira les danses des défilés mercredi matin, mais aussi du label allemand Boss jeudi et de Moncler, qui fête ses 70 ans samedi. Les deux avaient fait l’impasse en février. Ce sera le come-back aussi de Vivetta ou encore de Stella Jean, qui revient après plusieurs saisons, accueillant dans son show six créateurs issus des minorités via le collectif WAMI (We are made in Italy).


Une image de la première campagne signée par Marco De Vincenzo tout juste arrivé à la tête du label - Etro


Parmi les retours très attendus, celui de Salvatore Ferragamo, qui se relance sous l’égide de son nouveau patron Marco Gobetti. Son show se déroulera samedi dans l’historique séminaire de l’archevêché de Milan, qui accueillera sous peu le troisième hôtel de luxe de la maison et offrira l’occasion de découvrir la première collection de Maximilian Davis, le jeune designer anglais d’origine afro-caribéenne désormais aux commandes du style de la vénérable griffe florentine.

Cette saison marque le renouveau créatif des maisons historiques du made in Italy. Comme Ferragamo, d’autres griffes ont tourné la page, confiant leur direction artistique à une nouvelle génération de stylistes. Quatre autres défilés sont concernés, comme ceux de Missoni et d’Etro, vendredi. Filippo Grazioli, passé par Margiela, Hermès, Givenchy et Burberry, reprend le flambeau d’Angela Missoni, et Marco De Vincenzo, connu pour sa propre marque et son travail sur les accessoires chez Fendi, succède à Kean et Veronica Etro.

Débutts de Rhuigi Villaseñor chez Bally



Autres temps forts, le tout premier show de Bally. La marque de chaussures haut de gamme suisse va débuter sur les podiums milanais samedi dévoilant les créations de son nouveau directeur artistique, Rhuigi Villaseñor, le designer californien d’origine philippine, fondateur de la marque Rhude. A ne pas rater non plus, dans le calendrier des présentations cette fois, le défilé de Benetton, dimanche, avec la première collection signée par Andrea Incontri, designer italien passé notamment par Tod’s, qui prend le relais de Jean-Charles de Castelbajac.

Parmi les jeunes créateurs à leur début sur les podiums milanais, Matty Bovan, étoile montante de la scène britannique, défile dimanche avec le soutien de Dolce & Gabbana, tandis que lundi trois nouveaux noms présentent leur collection en digital. Durazzi Milano de la styliste Ilenia Durazzi, ainsi que les marques sud-africaines MmusoMaxwell fondée en 2016 par Maxwell Boko et Mmuso Potsane, vainqueur du prix de l’Innovation au concours Woolmark 2022, et Viviers, lancée en 2019 par Lezanne Viviers après huit ans chez l’icône de la mode sud-africaine Marianne Fassler. A signaler, dans le calendrier des présentations. les premiers pas aussi de Mtof, Themoirè, Lisa von Tang, Sara Roka, VI Valentina Ilardi, Yume Yume, Charles Philip, Vernisse et Pina G.

After shows, soirées spéciales, dîners, inaugurations de boutiques, mais aussi vernissages avec trois expositions dédiées à des photographes (Richard Avedon, Max Vadukul , Giovanni Gastel) complètent cette effervescente Semaine milanaise, qui s’achèvera en beauté avec la remise, dimanche soir au théâtre de la Scala, des Oscars de la mode écologiques, les CNMI Sustainable Fashion Awards.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com