×

2019 : retour sur une année chargée pour l'écosystème de la mode

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 déc. 2019
Temps de lecture
13 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cette année, certains grands noms de la mode ont mis la clé sous la porte ; d'autres ont répondu à la demande croissante pour plus d'inclusivité, d'autres encore ont changé de patron, et certains en ont racheté d'autres — LVMH en tête de liste.

JANVIER



Dolce & Gabbana s'embourbe dans un scandale en Chine

Dolce & Gabbana a vu en 2018-19 la part de l’Asie-Pacifique chuter de 22 à 25 % dans ses ventes, conséquence d'une vidéo promotionnelle jugée raciste, dans laquelle une jeune chinoise tente de déguster un énorme cannolo avec des baguettes. La vidéo d'excuses publiée par les créateurs de la marque n'a pas réussi à calmer l'appel au boycott lancé en Chine.


Une capture d'écran de la vidéo de Dolce & Gabbana qui a déclenché les accusations de racisme


Les grandes marques allemandes dans la tourmente, mais Gerry Weber sort la tête de l'eau

Les entreprises de mode allemandes Bree, René Lezard, Strenesse et Schuhpark Fascies ont toutes trois fait faillite en 2019. L'enseigne internationale Gerry Weber, qui a déposé son bilan en janvier dernier, a réussi à sauver les meubles, après son rachat en juillet par Robus Capital et Whitebox, rejoints en décembre par J.P. Morgan. Sa filiale Hallhuber, quant à elle, a été vendue.


FÉVRIER



Gucci ou les leçons du "blackface"


La maison italienne, locomotive du groupe Kering, avait mal démarré l'année avec une polémique sur un pull assimilé à la pratique raciste du "blackface". Dans les semaines suivantes, une directrice de la diversité, Renée Tirado, a été nommée par la marque milanaise, qui a lancé un programme dédié doté de 10 millions de dollars.



Le pull Gucci incriminé - Gucci



MARS



Tom Ford prend ses premières décisions à la tête du CFDA

Tom Ford a accepté la présidence du Council of Fashion Designers of America (CFDA), prenant immédiatement des mesures ambitieuses. Dans un effort d'inclusivité, il a nommé quatre nouveaux membres au conseil d'administration de cette institution qui gouverne la mode américaine : Carly Cushnie, Maria Cornejo, Kerby Jean-Raymond et Virgil Abloh. Au cours de sa première saison à la tête de l'organisation, en septembre, plusieurs créateurs célèbres ont choisi d'organiser leurs défilés à Brooklyn au lieu de Manhattan comme Tory Burch, Michael Kors et Pyer Moss, tandis que Tommy Hilfiger est remonté vers le nord de la ville, dans le quartier de Harlem, au légendaire Apollo Theater. Lui-même tient à son indépendance : Tom Ford va présenter son prochain défilé en dehors de New York. En janvier, il dévoilera sa collection à Los Angeles, deux jours avant la cérémonie des Oscars.


Tom Ford



Les Galeries Lafayette se rêvent en grand magasin du futur sur les Champs-Elysées

En mars, le grand magasin français a inauguré sur la célèbre avenue parisienne un écrin de 6 500 mètres carrés, pensé comme un laboratoire du commerce de mode, devant séduire une clientèle internationale avec ses rayons prêt-à-porter, accessoires et beauté.



Galeries Lafayette Champs-Elysées - Photo : FashionNetwork.com



AVRIL



Versace a le vent en poupe

L’année fut également mouvementée pour Versace, avec la finalisation de son rachat pour 1,83 milliard d’euros par Michael Kors, devenu Capri Holding. Nicolas Crespin a pris les commandes en avril, tandis que 2019 a vu Versace se lancer dans la haute parfumerie, et surtout annoncer la fusion de ses défilés masculins et féminins à compter de 2020.
 

Sonia Rykiel met la clé sous la porte, mais les droits de la marque ont trouvé preneurs

Après plusieurs années d'investissements pour relancer la maison, son propriétaire First Heritage Brands jette l'éponge début 2019. Faute de repreneur, la justice prononce l'été dernier la liquidation de la société fondée par Sonia Rykiel en 1968. Les droits de la marque mis aux enchères, c'est finalement le duo Eric et Michael Dayan, deux des cofondateurs de Showroomprivé, qui deviennent propriétaires de ce "fleuron de la mode française" ce 17 décembre et annoncent une relance pour 2020.

 
Les groupes de luxe rivalisent pour aider Notre Dame

Les images des flammes dévorant Notre Dame de Paris en avril ont fait le tour du monde, et mobilisé les grands groupes français. LVMH, Kering, L’Oreal et leurs familles dirigeantes se sont engagés sur des dons de 100 à 200 millions d’euros pour la reconstruction de l'édifice, non sans déclencher une polémique quant aux déductions fiscales qu’ils pourraient en tirer.


L'incendie de Notre Dame, le 15 avril


PRINTEMPS-ÉTÉ



The Kooples et De Fursac ont changé de propriétaire

Les deux marques françaises ont rejoint de grands groupes : la griffe mixte The Kooples a été acquise au printemps dernier par le Suisse Maus Frères (Lacoste, Aigle, Gant), tandis que le label masculin De Fursac a rejoint le giron du groupe SMCP durant l'été.


MAI



Rihanna, nouvelle papesse de la mode adoubée par LVMH

Ébruité en début d'année, le projet "secret" du groupe de luxe de Bernard Arnault avec la chanteuse Rihanna a finalement vu le jour en mai avec le lancement de la première collection de prêt-à-porter et d'accessoires de Fenty, nouvelle griffe de luxe mondiale phénomène.



Rihanna au lancement de sa griffe Fenty avec le soutien de LVMH



L'insatiable Wolfgang Joop revient à la création à 75 ans, chez Van Laack

En mai dernier, le célèbre créateur de mode allemand Wolfgang Joop a fait un retour en grandes pompes en prenant la direction créative du spécialiste de la chemise Van Laack. En juin, les premières créations du créateur, qui a fêté cette année son 75ème anniversaire, ont été présentées au salon Premium à Berlin, attirant une foule nombreuse.


JUIN



L'adieu de la mode parisienne à Karl Lagerfeld

Une bonne vingtaine de créateurs, des dizaines de journalistes et de cadres de la mode, et des centaines d'amis ont fait leurs adieux à Karl Lagerfeld à la mi-juin à Paris, lors d'une cérémonie commémorative unique en son genre. L'hommage au couturier décédé en février a été célébré par des lectures et des performances de Tilda Swinton, Cara Delevingne, Pharrell Williams et Fanny Ardant, un concert émouvant de Lang Lang sur un piano dessiné par Karl lui-même, et un montage de vidéos du couturier allemand reprenant ses bons mots, ses formules multilingues et ses aphorismes élégants. Accompagnée par le violoniste Charlie Siem, Helen Mirren a lu une série de ses jeux de mots les plus lapidaires. Puis la dernière compagne du grand couturier (sa chatte birmane Choupette) a défilé une dernière fois sur la scène de la seconde maison de Karl, le Grand Palais.


La cérémonie d'hommage à Karl Lagerfeld à Paris


Les manifestations de Hong Kong chassent les marques de luxe

Depuis cet été, les grandes manifestations pro-démocratie à Hong Kong ont gravement affecté les activités des marques de luxe sur le marché local. De nombreuses maisons, comme Prada ou Cartier, ont dû fermer leurs points de vente à Hong Kong. La fréquentation touristique a chuté de 50 % par rapport à la même période de l'année dernière. Pratiquement toutes les entreprises locales de vente au détail ont subi une baisse de leurs ventes. Quant aux quelques marques qui ont soutenu (même par inadvertance) les revendications politiques des manifestants, elles ont été sanctionnées par le parti communiste.



Début décembre, les manifestations pro-démocratie se poursuivent à Hong Kong


JUILLET



LVMH fait un pas vers la durabilité en soutenant Stella McCartney

Un an après la signature d’un accord avec Kering pour reprendre en main sa société, Stella McCartney s’adosse à l’autre géant français du luxe. L’entrepreneure sécurise sa société tout en restant majoritaire et remplit un nouveau rôle : conseillère personnelle de Bernard Arnault sur les questions environnementales.



Stella McCartney


AOÛT



Farfetch s'offre le groupe New Guards

En août, la plateforme e-commerce de luxe Farfetch a fait les gros titres en annonçant son intention de racheter New Guards Group, la société mère de Off-White, Palm Angels, Heron Preston et County of Milan. Cette transaction à 675 millions de dollars (près de 610 millions d'euros) a clairement déplu à l'une des figures les plus médiatiques de New Guards, le fondateur d'Off-White, Virgil Abloh. Un mois plus tard, ce dernier brillait par son absence au défilé Off-White au Centre Pompidou. D'après ce qu'on sait, il n'aurait pas reçu d'argent au cours de la transaction, car New Guards a vendu sa licence et non sa marque. Officiellement, Virgil Abloh a expliqué qu'il "calmait le rythme" sur ordre médical. Une bonne excuse ?...



Virgil Abloh


 
Après la faillite de Barneys, l'heure du deuil

Après avoir déposé sa deuxième faillite en 96 ans d'histoire, Barneys New York a été vendu à Authentic Brands en novembre, marquant la fin d'un certain âge d'or de la vente au détail. Cependant, au début du processus de liquidation, Authentic Brands a annoncé que le flagship de Barneys sur Madison Avenue resterait ouvert pendant au moins une année supplémentaire.

 
Le Fashion Pact

Limiter l’impact de l’industrie de la mode et du luxe sur le climat, la biodiversité et les océans, c’est l’objectif du « Fashion Pact ». Présenté le 26 août lors du G7 de Biarritz, ce pacte fédère une trentaine d’entreprises du secteur, dont Kering, Chanel, Adidas ou encore le groupe Mulliez.



La présentation du Fashion Pact au Palais de l'Élysée, le 23 août - Elysée.fr


Le groupe chinois Ellassay s'offre la marque IRO

En août, le groupe de mode chinois Ellassay a pris le contrôle de la marque française IRO. Cette acquisition devrait permettre à IRO de connaître un développement rapide. Elle permettra également au groupe Ellassay, qui contrôle déjà les marques allemandes Vivienne Tam et Laurél, de renforcer sa présence mondiale dans le secteur de la mode.


SEPTEMBRE



Le défilé Savage x Fenty à Brooklyn : le coup de maître de Rihanna

Rihanna a organisé le défilé le plus mémorable de la saison new-yorkaise. À l'ère Instagram, la chanteuse avait décidé de confisquer les téléphones portables à l'entrée du défilé, y compris les deux iPhones de Suzy Menkes. Un spectacle de 40 minutes, qui mêlait esprit Broadway, hip-hop de rue, performance artistique... Le tout au cours d'un défilé de lingerie hyper-inclusif, qui mettait à l'honneur des femmes de tous horizons et de toutes morphologies. Dans le cadre d'un contrat d'exclusivité avec Amazon Prime, le défilé a catapulté la collaboration Savage x Fenty dans la stratosphère de la lingerie. De quoi ranger aux oubliettes l'autre grand défilé de cette catégorie, celui de Victoria's Secret. On y reviendra.


Le défilé Savage x Fenty à New York en septembre 2019



Demna Gvasalia quitte Vetements

En septembre, le designer géorgien Demna Gvasalia a annoncé son départ de Vetements, la marque collective qu'il avait cofondée avec son frère Guram en 2014. Pour expliquer sa décision, le créateur a expliqué qu'il avait le sentiment d'avoir accompli sa mission "de conceptualisation et d'innovation créative". S'il quitte le label zurichois, il poursuit néanmoins son rôle chez Balenciaga. Prochaine étape pour Vetements : un défilé à Paris le vendredi 17 janvier pendant la saison de la mode masculine, par une équipe créative encore non identifiée.

 
La politique chinoise bouleverse la scène mode

La politique chinoise a toujours été un sujet sensible pour les marques. Mais en 2019, de nouveaux sommets de tension diplomatique ont été atteints. En août, un tee-shirt Versace a été sévèrement critiqué par les médias chinois, pour avoir accidentellement suggéré que Hong Kong et Macao étaient des pays indépendants de la Chine. En conséquence, l'actrice Yang Mi a mis fin à son contrat avec Versace. La même "erreur" s'est également retrouvée peu après sur un tee-shirt de la marque Coach. Résultat, Tapestry, le groupe qui contrôle la marque américaine, a limogé son PDG Victor Luis en septembre. Ce qui n'a pas empêché le top model chinois Liu Wen, égérie de la marque, de rompre ses liens avec Coach.


OCTOBRE



Gernot Lenz prend la tête de Tom Tailor

Le mois d'octobre a été mouvementé chez Tom Tailor. Peu après l'annonce d'un accord de financement avec ses banques et son actionnaire majoritaire, le groupe chinois Fosun, l'entreprise de mode en difficulté a nommé l'ancien PDG de S.Oliver, Gernot Lenz, à la tête de la marque Tom Tailor. Il a succédé à Heiko Schäfer, qui avait quitté l'entreprise en même temps que son directeur financier, Thomas Dressendörfer.

Claus-Dietrich Lahrs nommé chez S.Oliver

S.Oliver a également annoncé des changements dans son équipe de direction. Claus-Dietrich Lahrs a succédé au fondateur de la marque, Bernd Freier, qui avait occupé temporairement la fonction de PDG après le départ de Gernot Lenz. Bernd Freier se retire donc de la direction opérationnelle, ce qui pourrait laisser présager une nouvelle ère pour la marque. Surtout sous la direction de Claus-Dietrich Lahrs, plutôt orienté vers la mode haut de gamme, puisqu'il travaillait dernièrement pour Bottega Veneta, après des postes chez Louis Vuitton, Dior et Hugo Boss.



Claus Dietrich Lahrs, le nouveau PDG de S.Oliver - SOliver Group


Alber Elbaz revient chez Richemont

Alber Elbaz est (bientôt) de retour. L'ancien directeur artistique de Lanvin, à l'époque acclamé par la critique, va revenir sur le devant de la scène. Le créateur va lancer un nouveau projet en 2020, avec le soutien de Richemont, le troisième groupe de luxe mondial. Pas beaucoup plus de détails pour l'instant, mais le monde de la mode retient sa respiration.



Alber Elbaz


John Galliano maintient le cap et sa position chez Maison Margiela

Le groupe OTB, dirigé par Renzo Rosso, a décidé de renouveler le contrat de John Galliano au poste de directeur créatif de Maison Margiela. Depuis son arrivée en 2014, John Galliano a su convaincre avec sa vision originale, qui fait de Maison Margiela "la maison de couture la plus cool et la plus avant-gardiste". Et les résultats commerciaux confirment ce succès : sous la direction du couturier britannique, la marque a doublé son chiffre d'affaires.



Maison Margiela - Automne-Hiver 2019 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula


NOVEMBRE



Le groupe LVMH s'offre Tiffany

Coup de poker pour le géant français du luxe qui s'offre le joaillier américain, pour un montant record de 16,2 milliards de dollars (environ 14,7 milliards d'euros). Il s'agit de la plus importante acquisition de l'histoire de LVMH, Bernard Arnault s'en est félicité en indiquant que c'est "une icône de l'Amérique qui devient un peu française".



Tiffany.com



Les scandales de Victoria’s Secret

Quand on a appris que Les Wexner, le PDG du groupe L Brands qui contrôle Victoria's Secret, était lié au délinquant sexuel Jeffrey Epstein, l'image de la marque de lingerie en a pris un coup. Celle-ci avait déjà été affectée après les propos controversés sur les transgenres et les mannequins grandes tailles tenus par le directeur général de L Brands, Ed Razek. De toute évidence, certains PDG ont du mal à saisir l'ampleur du mouvement #MeToo. Autre mauvaise nouvelle, Victoria's Secret a annulé l'édition 2019 de son défilé-spectacle, après 24 ans.

 
Kylie Jenner empoche un pactole en revendant sa marque

Le 18 novembre, le groupe américain de cosmétique Coty a déboursé 600 millions de dollars pour prendre le contrôle de Kylie Cosmetics, la marque de maquillage de Kylie Jenner. Le propriétaire de Bourjois ou des parfums Calvin Klein devient propriétaire de 51 % du capital de la société qui, quatre ans après son lancement, est valorisée à 1,2 milliard de dollars — faisant de Kylie Jenner la plus jeune milliardaire au monde.



Kylie Cosmetics


 
La "fête des célibataires" bat de nouveaux records

Depuis 2009, la "journée des célibataires" organisée par Alibaba/ Tmall est devenue un festival de consommation incontournable, qui bat de nouveaux records chaque année. En novembre 2019, avec une hausse de 26 %, la Journée des célibataires a permis d'engranger 268 milliards de yuans chinois, soit environ 34 milliards d'euros, renforçant son influence sur le e-commerce mondial, de JD.com à Amazon.


DÉCEMBRE



Les Qataris organisent un jeu de chaises musicales chez Valentino et Balmain

La famille royale qatarie, propriétaire de Valentino et de Balmain, a orchestré plusieurs changements à la tête des deux vénérables maisons. À Paris, la maison Balmain a vu son PDG Massimo Piombini partir chez Diesel pour être remplacé par Jean-Jacques Guével. À Rome, les rumeurs vont bon train sur le remplacement de Stefano Sassi par Jacopo Venturini. Le départ de son directeur général chargé des marchés internationaux, Sebastian Suhl, a d'ores et déjà été annoncé pour le mois de janvier.



Valentino - Printemps-été 2020 - Haute Couture - Paris


Galeria Kaufhof fusionne avec Karstadt, et rachète SportScheck

Un nom et un logo flambant neufs pour le nouveau géant allemand des grands magasins, Galeria Karstadt Kaufhof, qui a vu le jour après la fusion de Galeria Kaufhof et Karstadt, opérée par HBC et Signa. En juin, la société autrichienne Signa en est devenue l'unique propriétaire, tandis que la fusion juridique des deux sociétés a eu lieu au mois de novembre. En décembre, la nouvelle entité a racheté l'équipementier sportif SportScheck au groupe Otto, afin de poursuivre son expansion dans cette catégorie de produits.


Photo : Shutterstock.com


Victoire électorale des conservateurs au Royaume-Uni : la mode britannique se prépare au Brexit

Si la reine rayonnait devant le Parlement fraîchement élu, l'idée du Brexit reste une inquiétude majeure pour le milieu de la mode britannique. La décision de quitter l'Union Européenne a déjà coûté des millions, peut-être même des milliards au secteur. C'est difficile à dire, car la décision n'a pas encore pris effet. Certes, la chute de la livre a stimulé les dépenses touristiques, mais elle a aussi freiné les exportations. Et le Brexit a attisé la prudence des consommateurs britanniques, tout en restreignant depuis trois ans les initiatives et les investissements des entreprises du pays. Sans oublier l'exode annoncé des étudiants européens des célèbres écoles de mode de Londres, qui vont devoir doubler leurs frais de scolarité. Une fuite des cerveaux qui se produira presque du jour au lendemain.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com