1083 ouvre un magasin atelier à Paris dans le Marais

On n’arrête plus Thomas Huriez, le fondateur de la marque écoresponsable 1083. L’entrepreneur ouvre cette semaine le premier magasin à l’enseigne 1083, au 114 rue de Turenne, dans le Marais, en lieu et place de l’ex-magasin Violette et Léonie. Cet espace de 125 mètres carrés en rez-de-chaussée et 100 mètres carrés en sous-sol démarre d'abord comme un point de vente « classique » pour distribuer les produits 1083 début décembre.


1083 développe aussi des slim pour femme et des chinos pour homme en couleurs - DR

Mais dès le premier trimestre 2019, il accueillera, au cœur du magasin, un atelier de confection destiné à produire des jeans sur-mesure avec le fabricant français Smuggler. Cet atelier offrira également d’autres services : réparation, personnalisation et cours pour apprendre à fabriquer son jeans. Le sous-sol, lui, accueillera le showroom et des bureaux.

La marque 1083 vend 70 % de jeans fabriqués en France, dans des tissus français, et 30 % de chaussures, produites à Romans-sur-Isère (Drôme). Elle propose aussi d’autres produits, vêtements et accessoires, sur le même principe écoresponsable, mais les ventes restent encore « anecdotiques », selon Thomas Huriez.

Outre la diffusion sur son e-shop, la collection 1083 est aussi vendue chez une soixantaine de revendeurs en France. En 2019, elle devrait accélérer sa distribution wholesale en étant présente chez près de 150 revendeurs, toujours en France.

Mais surtout, la marque renforce son outil de production. Après avoir repris l'atelier de filature et tissage dont il était client, Valrupt Industries, en septembre dernier devant le tribunal de commerce de Paris, la jeune griffe éthique va par ailleurs ouvrir son propre atelier de fabrication de chaussures à Romans-sur-Isère début 2019.

Créée en 2013, l’aventure 1083 a commencé avec une proposition de jeans made in France soutenue par une campagne de crowfunding. « Nous pensions vendre une centaine de jeans… Mais depuis le lancement de la marque, nous en avons vendu 100 000 ! D’un chiffre d’affaires de 200 000 euros la première année, nous visons les huit millions d’euros en 2019 ! Cette année, nous attendons les résultats consolidés avec, entre autres, le rachat de Valrupt Industries en septembre et l’ouverture du magasin », explique Thomas Huriez, fondateur et dirigeant de la marque. 

« Nous avons aussi recruté 55 personnes en emploi direct et nous faisons travailler 50 emplois indirects, se félicite le fondateur de 1083. Nous sommes portés par la demande des consommateurs, mais aussi des revendeurs que nous avons mis sur une liste d’attente car nos capacités de production demeurent encore limitées. Nous ne manquons pas de projets, mais nous grandissons au fur et à mesure en fonction des commandes. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

DenimIndustrieDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER