×
Publié le
19 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Shopping vidéo : TalkShopLive lève trois millions de dollars

Publié le
19 févr. 2021

Ouvertement lancé en 2018 pour émuler aux Etats-Unis le succès rencontré en Chine par le commerce vidéo, l'entreprise TalkShopLive annonce avoir levé trois millions de dollars auprès de Spero Ventures, structure du fondateur d'Ebay Pierre Omidyar. Un succès qui s'inscrit dans une tendance après une levée similaire opérée en juillet par un autre acteur américain positionné sur le concept, Popshop.


TalkShopLive



TalkShopLive s'est surtout fait connaitre en proposant, parmi les ventes de quelques 3.500 entreprises, des lives de célébrités parmi lesquelles Paul McCartney, Alicia Keys, Matthew McConaughey ou encore Catherine Zeta-Jones, à l'occasion du lancement de produit pour leurs marques propres ou à la faveur de collaborations. L'entreprise se différencie notamment en ne diffusant par au travers d'une application mobile, mais directement depuis son portail. Durant les lives, où les internautes peuvent poser par écrit leurs questions aux intervenants, un bouton permet de commander en un clic.

"Je viens du monde des médias sociaux" explique le co-fondateur Bryan Moor, ancien social-manager de chaîne 20th Century Fox et CBS. "Et à chaque fois vous demandez aux gens de cliquer sur des liens, vous perdez environ 50 % de votre trafic. Je me suis demandé comment faire pour offrir la meilleure expérience possible aux clients, tout en augmentant les ventes".

Le portail, qui capte 10 % des ventes réalisées, se positionne naturellement sur l'accompagnement des jeunes marques et entreprises. Le dialogue occasionné par le support permettrait en effet au passage de construire un lien émotionnel avec une première base d'acheteurs, dans la phase initiale d'un déploiement de marque. Un effet secondaire qui renvoie directement à l'approche communautaire qui a progressivement attiré les start-ups sur les sites de financement participatif.

Les tours de tables réalisés par les spécialistes occidentaux du "social-shopping network" profitent naturellement d'une crise sanitaire qui a accéléré en 2020 la popularité déjà grandissante des "streamings".  Mais les professionnels du secteur profitent également des leçons apprises à la longue par les groupes chinois tels qu'Alibaba ou Tencent, très en avance sur cette approche. Taobao, et surtout WeChat, ont largement développé la pratique en Asie. Donnant le top départ d'une nouvelle étape dans l'utilisation des influenceurs et ambassadeurs dans les stratégies de communication des marques.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com