Vivarte engage une procédure de conciliation pour Chevignon

Le projet de vendre Chevignon a été validé il y a tout juste deux ans. Englué dans ce long processus, qui a été un temps suspendu en 2017 avant de reprendre cette année, le groupe Vivarte franchit un cap en saisissant le tribunal de commerce de Bobigny. Une procédure de conciliation a été ouverte, annoncent les syndicats. Celle-ci concerne des entreprises en difficulté souhaitant trouver des accords avec leurs créanciers ou accompagner leur propre cession.


La marque a fermé de nombreux corners en grand magasin ces derniers mois. - Chevignon

Le groupe d’habillement nous expliquait en avril avoir enregistré sept offres, dont deux ont été étudiées, et espérait une signature en juin. Il semblerait donc que cela n’ait pas encore abouti. Vivarte indique que le tribunal a été saisi, comme pour Kookaï et André, pour faire valider le projet du repreneur. Une procédure « protectrice pour l’entreprise et donc pour ses salariés », atteste un porte-parole.

Le syndicat CFDT s’inquiète lui de ce choix, redoutant une vente morcelée des actifs de l’entreprise Chevignon, comme le permettrait, selon lui, la conciliation si le tribunal donne son aval.

La marque fondée en 1979, qui possède une vraie notoriété, poursuit la réduction de son périmètre. Elle ne compte plus qu'une vingtaine de succursales (et deux outlets) et a fermé ces derniers mois de nombreux corners en grands magasins (Galeries Lafayette et Printemps). Le label réputé pour ses blousons et doudounes a également vu son chiffre d’affaires reculer régulièrement ses dernières années : en 2016/17, il aurait généré 22,2 millions d’euros, selon société.com, contre 32,6 millions enregistrés quatre ans plus tôt.

Lorsque le groupe Vivarte aura conclu la vente de Chevignon, il atteindra le périmètre qu’il s’était fixé après s’être délesté de Naf Naf, André, Besson, Kookaï, Merkal et Pataugas, pour ne conserver que cinq actifs. Soit La Halle, San Marina, Minelli, Caroll et Cosmoparis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistributionBusiness