Riccardo Tisci a retrouvé du travail... chez Vogue Italia

Riccardo Tisci, longtemps pressenti pour succéder à Donatella Versace, a retrouvé du travail. Mais chez Vogue Italia, un magazine, pas une maison de mode.
 

Vogue Italia a nommé Riccardo Tisci directeur créatif de son événement à la Fashion Week de Milan - Riccardo Tisci - Facebook

Le coup d'envoi de son nouveau poste sera donné en public le 22 septembre à Milan, au cours de la prochaine Semaine de la mode, en tant que directeur créatif de « The New Beginning », un événement multimédia organisé par le magazine à l'Ex Scalo Farini, une ancienne gare ferroviaire énorme fréquemment utilisée par des marques comme Gucci ou Diesel pour leurs défilés.

La soirée « célèbrera officiellement le nouveau cap de Vogue Italia », a souligné Condé Nast Italia, propriétaire de Vogue Italia, dans un communiqué.
 
« Pour moi, c'est le mot Renaissance qui décrit le mieux l'Italie. C'est pourquoi j'ai choisi ce fil rouge pour créer l'événement : La Divine Comédie de Dante, un poème qui représente la fierté de notre pays mieux qu'aucun autre », a expliqué Riccardo Tisci.

Cet Italien de 43 ans, élevé à Côme, au bord d'un lac à 40 kilomètres au nord de Milan, a quitté en janvier dernier son poste de directeur artistique chez Givenchy, après 12 ans à la tête de la maison parisienne. Depuis, d'innombrables rumeurs circulent sur ses prochains projets. Inutile de préciser qu'on s'attendait plutôt à le voir atterrir dans une maison de luxe - et pas un magazine mensuel en papier glacé...

« Vogue Italia a toujours entretenu une vision internationale, mais aujourd'hui, notre but est de mettre fortement l'accent sur ses racines italiennes et sur les profondes transformations à l'oeuvre dans le pays et dans le système de la mode. C'est pourquoi nous avons demandé à Riccardo Tisci, l'un des Italiens les plus influents dans le monde, de contribuer à ce projet », a précisé Emanuele Farneti, nommé rédacteur en chef de Vogue Italia après la mort de Franca Sozzani l'année dernière.

Si Emanuele Farneti a choisi de mettre en valeur les racines italiennes de son magazine dans l'édition de septembre, il n'a pas renoncé à faire appel à des créatifs étrangers. Dans l'édition d'août notamment, qui comprend une série de photos de 40 pages réalisée par Hedi Slimane, ancien directeur artistique de Dior Homme et Yves Saint Laurent.
 
« Aujourd'hui, un créateur de mode ne peut tout simplement plus faire son travail. C'est pourquoi je suis ravi de travailler sur ce projet : célébrer l'Italie, une réalité que je suis fier de représenter. Vogue Italia a toujours été l'expression d'un rêve commun, pas seulement en termes de style, et ça ne changera pas », a ajouté Riccardo Tisci.

La soirée, accessible sur invitation, se déroulera en présence « non seulement du microcosme de la mode italienne et internationale, mais aussi d'un public plus large et plus jeune », a annoncé Condé Nast Italia, sans expliquer plus précisément ce à quoi on pouvait s'attendre.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversMédiasPeople