New York Fashion Week : cinq tendances à retenir

Cette saison à New York a été très calme et ce sont surtout les choix de lieux qui ont fait parler (la joyeuse troupe de la mode est allée partout, de l'est de Brooklyn à l'hôtel Carlyle, en passant par un passage délabré de Chinatown ou encore le garage de Raph Lauren à Bedford), mais quelques tendances clés se sont démarquées. Voici cinq d'entre elles :

Voir le défilé
Fenty X Puma - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin- New York © PixelFormula - © PixelFormula

Le sporty chic est loin d'être fini


Rihanna a fait la synthèse de toute cette obsession pour les tenues sportives avec ses cyclistes, ses hauts néoprène de plongée et ses salopettes en nylon bleu Pacifique, complétés par des chaussures de marche à logo. Pendant ce temps-là, Public School proposait des trenchs en nylon à demi-transparents coupés comme des robes de soirée et des sweatshirts en guise de mini-robes. Les chaussures de cette saison sont clairement des souliers de sport en matières techniques, comme chez Dion Lee, avec quelques modèles remarquables à clous chromés, ou chez Marc Jacobs, dont les sandales high-tech avaient un look façon babouches du soir ou étaient couvertes de franges ou de glands.

« N'oubliez pas que New York est le QG du sportswear. Vous ne trouverez rien de ce genre de retour en Europe ! Mais les tissus extensibles, les finitions techniques façon cordons de K-Way ou encore les vêtements en satin de nylon sont toujours très à la mode en Amérique », explique Linda Fargo, directrice de Bergdorf Goodman, dont l'unique boutique est le plus célèbre grand magasin de mode du pays.
 

Voir le défilé
Tom Ford - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

Epaulettes et tailleurs années 1980

Tom Ford a inauguré la saison avec un blazer rose doré à épaules pointues et a présenté dans son défilé une dizaine de vestes larges. Chez Oscar de la Renta, le duo formé par Laura Kim et Fernando Garcia a proposé des vestes rallongées sur de nombreux mannequins. Tandis que pour leur propre marque, Monse, ils ont proposé des vestons croisés à épaulettes en tissu à carreaux.

« Le tailleur à épaulettes n'a pas disparu, croyez moi », sourit Tracy Margolies, responsable commerciale chez Saks, sur la cinquième avenue.

Plutôt confortable que structuré

Les vêtements avaient tendance à flotter à New York cette semaine, avec beaucoup de robes foulards et de tenues de soirée ondulant sans toucher le corps. Tory Burch a ouvert la saison avec des caftans et tuniques aux imprimés à la David Hicks, que la brise du magnifique jardin du Musée Cooper Hewitt soulevait légèrement. Tandis que chez Coach, une petite robe nuisette avec lequel l'air jouait constamment était au cœur de la collection. Et les larges chemises d'homme rayées de Monse étaient aussi larges que des parachutes.

« J'aime beaucoup ce que Laura et Fernando font chez Monse. Je pense qu'ils viennent de remporter la palme de la saison », s'enthousiasmait Linda Fargo.

Mode nostalgique

Comme une envie de revivre une époque plus élégante, loin de la médiocrité des débats politiques actuels en Amérique : elle était particulièrement présente chez les créateurs qui ne sont pas de New York. Comme Brandon Maxwell, le Texan, avec son glamour très cocktail, ou la Vénézuélienne Carolina Herrera, qui a présenté une ode à Audrey Hepburn et Grace Kelly au Museum of Modern Art. Ou encore une collection brillante imaginée par Creatures of the Wind, dont les manteaux artisanaux s'inspiraient de la contre-culture révoltée des Sixties.
 

Voir le défilé
Calvin Klein - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

Americana

Plus que nulle part ailleurs, son esprit soufflait chez Calvin Klein, même si la vision de Raf Simons correspond davantage au versant trouble du rêve américain. Tandis que chez Coach, un hommage à Keith Haring est parvenu à saisir l'optimisme de la scène artistique new-yorkaise.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés